Accéder au contenu principal
Malte

Journaliste tuée à Malte: la famille dépose une plainte en France

La journaliste et blogueuse maltaise Daphne Caruana Galizia, photographiée en 2011 devant l'ambassade libyenne à La Valette, sur l'île de Malte.
La journaliste et blogueuse maltaise Daphne Caruana Galizia, photographiée en 2011 devant l'ambassade libyenne à La Valette, sur l'île de Malte. REUTERS/Darrin Zammit Lupi
Texte par : RFI Suivre
4 mn

Daphne Caruana Galizia a été assassinée il y a deux ans à Malte, alors qu'elle enquêtait sur la corruption au sein du pouvoir dans son pays. Après plusieurs démissions au sein du gouvernement ces derniers jours et l'arrestation d'un important homme d'affaires, Yorgen Fenech, qui serait impliqué dans l'assassinat, la famille vient de déposer une plainte en France, avec l'association Reporters sans frontières.

Publicité

L'un des hommes les plus riches de Malte, Yorgen Fenech, a été mis en examen samedi 30 novembre par un tribunal de La Valette pour complicité de meurtre dans le cadre de l'enquête sur l'assassinat de la journaliste Daphne Caruana Galizia en 2017. Une plainte pour « complicité d'assassinat » et « corruption » auprès du parquet national financier et du procureur de la République de Paris vient également d'être déposée. L'homme d'affaires, qui a plaidé non coupable de cette accusation et des autres accusations liées à cette enquête, a des activités sur le territoire français. La famille de la journaliste veut donc savoir si ses sociétés sont impliquées. 

L'avocat de la famille Emmanuel Daoud a expliqué à RFI quelles sont les ramifications de cette affaire en France.

Yorgen Fenech, incarcéré à Malte a des biens en France, des sociétés, des activités hippiques en France. La justice française doit déterminer si ces sociétés ont servi de manière directe ou indirecte, soit à corrompre, soit à payer pour l'assassinat de Daphné Caruana Galizia.

Emmanuel Daoud, avocat

RSF et la famille de Daphne Caruana Galizia disent suspecter que les revenus générés par ces actifs aient pu servir à corrompre le chef de cabinet du Premier ministre maltais, Keith Schembri et le ministre du Tourisme Konrad Mizzi, dans le but d'obtenir un marché public, un sujet sur lequel la journaliste d'investigation enquêtait justement lorsqu'elle a été assassinée.

L'enquête autour du meurtre à Malte de la journaliste qui travaillait sur des cas présumés de corruption a déjà mené à des démissions au sein du gouvernement maltais. Le Premier ministre maltais Joseph Muscat a annoncé son départ pour le 16 janvier. La famille de Daphne Caruana Galizia demande son départ immédiat et une enquête contre lui.

Une enquête sans interférence politique. C'est ce que l'Union européenne attend de Malte dans l'affaire du meurtre de la journaliste d'investigation Daphné Caruana Galizia. « Nous sommes très inquiets que M. Muscat reste en fonction, nous sommes inquiets pour l'intégrité de l'enquête sur le meurtre», a déclaré l'eurodéputée libérale Sophie in't Veld, à la tête de la délégation en mission à Malte dans le cadre de la crise liée au meurtre de la journaliste.

La journaliste a été tuée dans la l'explosion de sa voiture, piégée, en octobre 2017.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.