Accéder au contenu principal
Europe

L'Union européenne lance un «Airbus des batteries électriques»

La commission européenne à Bruxelles, le 3 décembre 2019
La commission européenne à Bruxelles, le 3 décembre 2019 ARIS OIKONOMOU / AFP
Texte par : RFI Suivre
3 mn

La Commission européenne a approuvé ce lundi un plan d’aides d’États de sept pays européens, dont la France et l’Allemagne pour positionner l’Europe en pointe sur le marché mondial des batteries, pour créer une sorte d'« Airbus des batteries ».

Publicité

L’ambition des sept pays participants (Allemagne, France, Italie, Pologne, Belgique, Suède et Finlande) est de créer en Europe une filière d’excellence de la batterie, à l’heure où le marché mondial promet une explosion de la demande.

Les pays de cette alliance européenne des batteries vont mettre sur la table 3,2 milliards d'euros d’aides publiques, avec pour objectif d’entraîner des investissements privés à hauteur de plus de 5 milliards d’euros, indique notre correspondant à Bruxelles, Pierre Benazet.

Ce projet s’inscrit d’abord dans l’ambition de relancer la politique industrielle européenne, mais il survient aussi à un moment particulièrement favorable puisque le développement de ces nouvelles batteries européennes doit participer à l’objectif de réduction des émissions de gaz à effet de serre.

Ce double critère a en quelque sorte permis aux sept pays d’obtenir en un temps record de deux mois le feu vert de la Commission européenne, d’habitude très prudente pour les aides d’État.

Créer une puissance industrielle verte 

Dans la pratique, 17 entreprises seront concernées, dont des PME, avec déjà 70 partenaires extérieurs pressentis. Le but est de créer une filière complète, qui ira de la sécurisation de l’approvisionnement en minerais jusqu’au recyclage final des batteries, en passant évidemment par la production, avec une première usine-pilote inaugurée en Charente dans les mois qui viennent.

Faire de l’Europe la première puissance industrielle verte de demain : tel est l’objectif de cette alliance qui comportera un important volet de recherche et développement pour fabriquer des batteries plus efficaces et plus respectueuses de l’environnement. « L'émergence de la filière européenne de batteries contribuera à la réalisation de l'objectif fixé par l'Union européenne de devenir le premier continent neutre en carbone d'ici à 2050 », a précisé Bruno Le Maire, ministre français de l'économie dans un communiqué.

La lutte contre le réchauffement climatique fait partie des priorités de la Commission, qui doit présenter ses premières mesures en la matière mercredi 11 décembre.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.