Accéder au contenu principal

Les républicains du Sinn Féin deviennent la deuxième force parlementaire en Irlande

La cheffe du Sinn Féin Mary Lou McDonald fête la victoire du parti républicain, le 9 février 2020, à Dublin.
La cheffe du Sinn Féin Mary Lou McDonald fête la victoire du parti républicain, le 9 février 2020, à Dublin. Ben STANSALL / AFP
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Partisan d'une réunification de l'Irlande, ce parti de gauche est devenu la deuxième force au Parlement irlandais après avoir remporté le vote populaire aux élections législatives de samedi. Une percée historique qui bouscule les deux grands partis de centre-droit qui se partagent le pouvoir depuis un siècle.

Publicité

À l'issue du premier tour du décompte entamé dimanche, Le Sinn Féin a été placé en tête de liste par 24,5% des électeurs, devant le Fianna Fail (22,2%) et le Fine Gael (20,9%). Mais cette avance ne s'est pas tout à fait traduite en termes de sièges car le Sinn Féin n'a présenté que 42 candidats, environ deux fois moins que les deux grands partis centristes. En terme de sièges donc, le Fianna Fail en a 38, le Sinn Féin 37 et le Fine Gael, parti du Premier ministre sortant Leo Varadkar, seulement 35.

En effet, les électeurs ne votent pas pour une liste constituée, mais élaborent leur propre liste en classant les candidats par ordre de préférence. Le long délai de publication des résultats en termes de siège au Parlement sont dus au complexe mode de scrutin.

« Le Sinn Féin a gagné les élections, nous avons remporté le vote populaire, c'est une victoire historique », s'était réjouie, extatique, Mary Lou McDonald, cheffe du Sinn Fein et star de ce scrutin, lors d'une promenade dans le centre de Dublin lundi.

Le triomphe de l'ancien paria

Les négociations ont déjà commencé mais seront ardues : le Dail, la chambre basse du Parlement irlandais, compte 160 sièges. Le Sinn Féin doit donc chercher à faire des alliances s'il veut pouvoir former un gouvernement de coalition.

« Les gens qui ont voté Sinn Féin ont voté pour que le Sinn Féin soit au gouvernement, donc nous avons ouvert des discussions et pris contact avec les dirigeants » des petits partis de gauche comme les Verts ou les sociaux-démocrates, a dit lundi Mary Lou McDonald. « C'est un message très clair aux deux partis traditionnels de l'establishment, leur domination est terminée, les gens veulent une autre politique », a-t-elle lancé, combative.

Le Fianna Fail comme le Fine Gael avaient jusqu'ici exclu de former une coalition avec le Sinn Féin, en raison de ses liens avec l'IRA.Le Sinn Féin, parti de gauche qui milite pour la réunification de la province britannique d'Irlande du Nord avec la République d'Irlande, a longtemps fait figure de paria en raison de ses liens avec l'IRA (Armée républicaine irlandaise), une organisation paramilitaire opposée à la présence britannique en Irlande du Nord, dont il était la vitrine politique. Mais Mary Lou McDonald, 50 ans, a réussi à le dédiaboliser, menant une campagne percutante en appuyant sur les failles du gouvernement dans les domaines du logement et de la santé.

(AFP)

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.