Accéder au contenu principal

Russie: le président Vladimir Poutine pris à partie sur son salaire par une habitante

C’est une scène inhabituelle en Russie: le président Vladimir Poutine a été pris à partie sur son salaire par une habitante de Saint-Pétersbourg. (Image d'illustration)
C’est une scène inhabituelle en Russie: le président Vladimir Poutine a été pris à partie sur son salaire par une habitante de Saint-Pétersbourg. (Image d'illustration) AFP
Texte par : RFI Suivre
2 mn

C’est une scène inhabituelle en Russie : le président Vladimir Poutine pris à partie sur son salaire par une habitante de Saint-Pétersbourg, lors d’une cérémonie dans sa ville natale. La femme, affirmant souffrir d’un handicap, a interpellé le président russe devant les caméras et lui a notamment demandé comment elle pouvait vivre avec un revenu inférieur à 200 euros par mois.

Publicité

Avec notre correspondant à Moscou, Daniel Vallot

Sur les images tournées par l’agence russe Ria Novosti et diffusées sur les réseaux sociaux, Vladimir Poutine est de dos et ses propos sont à peine audibles.

Selon la retranscription de l’agence, la femme qui l’interpelle lui demande comment il est possible de s’en sortir avec une allocation mensuelle de moins de 11 000 roubles, environ 160 euros. « Je pense que c’est très difficile », concède alors le président russe, dont le revenu mensuel est 70 fois plus élevé.

Le dialogue se poursuit. Vladimir Poutine, sur la défensive, explique à son interlocutrice d’une part qu’il n’a pas le salaire « le plus élevé » dans le pays, et d’autre part que l’État « fait tout ce qu’il est en mesure de faire » pour venir en aide aux personnes les plus démunies. Une référence aux différentes mesures annoncées le mois dernier pour redresser le pouvoir d’achat des Russes. 

Vladimir Poutine n’a jamais été un adepte des bains de foule et, en temps normal, ses sorties publiques sont soigneusement préparées pour lui éviter justement ce genre de confrontation.

La cérémonie organisée à Saint-Pétersbourg ce mercredi aura donc été une exception à la règle. Mais si les images ont déjà été largement diffusées sur les réseaux sociaux et sur le net, la principale chaîne de télévision russe a soigneusement évité de les montrer.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.