Accéder au contenu principal
La revue de presse des Balkans

À la une - Élargissement: Macron entrouvre la porte à l'Albanie et à la Macédoine du Nord

Le président Emmanuel Macron accueille son homologue albanais Ilir Meta à l'Élysée, le 11 novembre 2019.
Le président Emmanuel Macron accueille son homologue albanais Ilir Meta à l'Élysée, le 11 novembre 2019. AFP/Ludovic Marin
6 mn

Une revue de presse présentée en partenariat avec Le Courrier des Balkans.

Publicité

Six mois après son retentissant « non » à l'ouverture des négociations, Emmanuel Macron s'est dit prêt à revoir sa position envers l'Albanie et la Macédoine du Nord. Le Sommet UE-Balkans occidentaux de mai 2020 à Zagreb relancera-t-il la dynamique de l'élargissement ? L'UE va présenter en mars un plan d'investissements dans la région. En attendant, ce sont 1,15 milliards d'euros qui ont été débloqués, lors de la conférence des donateurs, pour aider Tirana à surmonter les conséquences du tremblement de terre du 26 novembre 2019.
Élargissement : Macron entrouvre la porte à l'Albanie et à la Macédoine du Nord
Conférence des donateurs : 1,15 milliards d'euros pour l'Albanie

Vidée par l'exode de sa propre population, l'Albanie manque de main d'oeuvre. Dans certains secteurs, comme les services à la personne ou la construction, on fait déjà appel à des bras venus d'Afrique ou d'Asie. Et en Bosnie-Herzégovine, ce sont les chauffeurs routiers qui prennent le chemin de l'exil, principalement vers la Slovénie.
Vidée par l'exode, l'Albanie fait appel à des travailleurs étrangers
- Bosnie-Herzégovine : les camionneurs en route vers la Slovénie
Chômage et précarité : avenir bouché pour les jeunes en Serbie

C'est l'union sacrée. Les nationalistes croates et serbes de Bosnie-Herzégovine veulent expurger le système judiciaire bosnien de toute présence de juges étrangers et ont engagé un nouveau bras de fer avec la Cour Constitutionnelle. Milorad Dodik relance l'option d'une sécession de la Republika Srpska. Revue de presse.
Milorad Dodik et Dragan Čović, seigneurs et maîtres de la Bosnie-Herzégovine ?

Alors que le Kosovo célébrait le 17 février le douzième anniversaire de sa proclamation d'indépendance, sur quelles bases reprendre le dialogue avec Belgrade ? « Réciprocité », « mini-Schengen des Balkans », le Premier ministre Albin Kurti fait le point sur les dossiers brûlants avec Radio Slobodna Evropa. Entretien.
Albin Kurti : pour un dialogue « d'égal à égal » entre le Kosovo et la Serbie

En Serbie, l'extrême droite entend bien faire son retour politique à l'occasion des élections du 26 avril, avec de nouveaux partis et de nouvelles figures, comme Miša Vacić ou Goran Davidović, le « Führer serbe », récemment blanchi par la justice. De quoi fournir un épouvantail bien utile au régime d'Aleksandar Vučić. Quant au mouvement Dveri, membre de la coalition de l'Alliance pour la Serbie, il dénonce la « politique d'immigration » que mènerait le gouvernement.
- Serbie : le retour programmé de la « nouvelle » extrême droite
Serbie : Dveri lance une campagne de haine contre les réfugiés

Camps surpeuplés, habitants exaspérés : la tension est à son comble sur les îles du Nord de la mer Égée. Le nouveau gouvernement conservateur a durci le ton, annonçant même un mur flottant, mais se montre incapable de répondre aux attentes humanitaires et sécuritaires. Pendant ce temps, les actes xénophobes sont en hausse.
- Réfugiés en Grèce : le gouvernement durcit le ton, la violence augmente

La 30e Cour pénale d'Istanbul a acquitté, mardi 18 février, neuf des seize accusés du procès Gezi. Des scènes de liesse ont éclaté au tribunal, mais un nouveau mandat d'arrêt a immédiatement été émis contre le philanthrope Osman Kavala, détenu depuis octobre 2017.
- Turquie : les accusés de Gezi acquittés, nouveau mandat d'arrêt contre Osman Kavala

Ce sera un canal de 40 kilomètres de long, 150 mètres de large et 25 mètres de profondeur, reliant la mer Noire et la mer de Marmara. Après le troisième pont et le troisième aéroport, le Président Recep Tayyip Erdoğan veut relancer ce chantier d'un « deuxième Bosphore », et assurer l'extension d'Istanbul vers le nord-ouest. Le chercheur Jean-François Pérouse décrypte les enjeux.
Turquie : Erdoğan relance le pharaonique projet Canal Istanbul

La comédie politique slovène a connu un rebondissement inattendu avec la démission, fin janvier, du Premier ministre Marjan Šarec, ancien acteur comique. La convocation d'élections anticipées demeure l'option privilégiée pour sortir de la crise, mais l'ultra-conservateur Janez Janša n'a pas dit son dernier mot et cherche à former une coalition majoritaire.
Slovénie : et à la fin du spectacle, c'est Janša qui récupère la mise ?

Durant des années, des millions d'euros détournés du budget de l'État russe auraient disparu dans des investissements immobiliers fictifs sur la côte croate. D'après une enquête de l'OCCRP, ces sommes auraient notamment alimenté les comptes bancaires de l'oligarque croate Mihajlo Perenčević.
- Croatie : ces millions russes qui finissent dans les poches des oligarques

Leur nom : Zelena gerila, la guérilla verte. Leur identité : inconnue. Leur objectif : reboiser en cachette la colline de Marjan, menacée, qui surplombe Split. Rencontre.
- Croatie : la « guérilla verte » qui reboise la forêt de Split

Le Parlement de Macédoine du Nord a fini par adopter la « Loi sur le ministère public », censée faire oublier la faillite du Bureau du procureur spécial (SJO). Avec pour objectif de prouver aux Occidentaux que l’État de droit se renforce dans le petit pays. Le VMRO-DPMNE dénonce une loi arrachée aux forceps.
- Macédoine du Nord : une réforme de la justice arrachée aux forceps

Ce sont des travailleurs chinois qui réalisent l'autoroute Bar-Boljare, traversant le Monténégro du nord au sud. Ceux qui sont partis en Chine pour les fêtes du Nouvel an ne sont toujours pas revenus à cause de l'épidémie de coronavirus. De nouveaux retards à craindre pour ce chantier qui traîne depuis des années.
Monténégro : à cause du coronavirus, le chantier de l'autoroute en manque de travailleurs

La nouvelle est tombée comme un couperet en début de semaine : Sofia a annulé l'exposition prévue au Louvre cet été sur les Arts et cultures en Bulgarie ottomane du XVIe au XVIIIe siècle. Pour le musée français, il s'agissait d'illustrer les liens culturels entre chrétiens et musulmans. Mais côté bulgare, on conteste cette vision. Explications.
Islam et icônes: la Bulgarie se fâche avec le Louvre

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.