Accéder au contenu principal

Ukraine: incendie à Tchernobyl, le taux de radiation grimpe en flèche

Lutte, en Ukraine, contre un feu de forêt dans la zone d'exclusion de Tchernobyl, le 5 avril 2020.
Lutte, en Ukraine, contre un feu de forêt dans la zone d'exclusion de Tchernobyl, le 5 avril 2020. Yaroslav EMELIANENKO / AFP
Texte par : Sébastien Gobert
1 min

En pleine période de confinement strict pour lutter contre l’épidémie de coronavirus, l’Ukraine lutte contre des centaines de feux de prairie et de forêt. Les plus importants ont déjà ravagé une centaine d’hectares de la zone d’exclusion autour de la centrale de Tchernobyl.

Publicité

De notre correspondant à Kiev

Le niveau de radiation est 16 fois plus élevé que la norme à cause de l’incendie qui ravage la zone d’exclusion de Tchernobyl. Le service des situations d’urgence d’Ukraine assure toutefois que cette hausse est limitée au cœur du foyer et ne pose pas de problème particulier de contamination.

Plus de 100 pompiers, 2 avions et 1 hélicoptère sont mobilisés 24 heures sur 24 pour éteindre le feu. La situation n’a rien d’exceptionnel, que ce soit à Tchernobyl ou ailleurs en Ukraine. Chaque année, au printemps, des particuliers brûlent des ordures, des feuilles mortes et de l’herbe coupée dans leurs jardins. Les feux grossissent avec le vent et peuvent devenir incontrôlables.

Au cours des dernières 48 heures, on recense ainsi 800 feux de prairie, de steppe et de forêt à travers tout le pays, dont 140 autour de Kiev. Plusieurs quartiers de la capitale enregistrent une pollution de l’air excessive.

C’est une réelle source d’inquiétude, même si, cette année, des millions de personnes sont moins exposées à cause des mesures de confinement strictes imposées à partir de ce lundi 6 avril.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.