Accéder au contenu principal

Italie: lancement d’une campagne contre les violences domestiques à l’ère du confinement

Durant le confinement à Cisternino, en Italie, le 13 avril 2020.
Durant le confinement à Cisternino, en Italie, le 13 avril 2020. REUTERS/Alessandro Garofalo
2 mn

Stopper l’urgence dans l’urgence. Le gouvernement dirigé par Giuseppe Conte, avocat de formation, a lancé une campagne institutionnelle intitulée « Libera poi », « Tu peux être libre » contre les violences domestiques à l’ère du confinement. Les Italiens, rappelons- le, sont soumis à des mesures très strictes depuis le 10 mars et au moins jusqu’au 3 mai selon le dernier décret gouvernemental.

Publicité

De notre correspondante à Rome,

La cohabitation forcée, les sorties très limitées, représentent évidement des risques supplémentaires pour les couples dont les relations étaient déjà tendues. Rien qu’entre le 1er janvier et 2 avril vingt et un meurtres de femmes, perpétrés à domicile par leur conjoint, dont celui d’une étudiante en médecine, âgée de 27 ans, ont été enregistrés.

Voilà pourquoi, à l’appel d’un groupe d’activistes pour les droits des femmes, le gouvernement a lancé une campagne institutionnelle de spots anti-violences sur toutes les chaines de télévision; un numéro vert, le 1522 géré par l’association le « Téléphone Rose », qui fonctionne 24h/24 a également été mis en place.

Par ailleurs, plusieurs communes du nord et du sud de l’Italie ont institué des services, en ligne ou par téléphone, de soutien psychologique aux mères de familles, confinées. En 2019, plus de 120 femmes sont mortes sous les coups de leurs conjoints ou ex-conjoints.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.