Accéder au contenu principal

Coronavirus en Espagne: deux régions mettent en doute le bilan officiel

Un centre des congrès réaménagé en hôpital provisoire à Madrid, le 2 avril 2020.
Un centre des congrès réaménagé en hôpital provisoire à Madrid, le 2 avril 2020. REUTERS/Sergio Perez
Texte par : RFI Suivre
3 mn

Avec 182 816 personnes infectées et 19 130 morts, l'Espagne est le troisième pays le plus touché par l'épidémie de coronavirus et le premier si on le rapporte à la population. Mais ce chiffre de morts serait en réalité plus élevé, disent plusieurs experts.

Publicité

Avec notre correspondant à Madrid, François Musseau

Combien l'Espagne compte-t-elle réellement de morts du coronavirus ? La question se pose depuis une bonne semaine alors que plusieurs épidémiologues estiment que le chiffre officiel est largement inférieur à la réalité, car il ne prend en compte que les décès à l’hôpital.

Le débat est désormais plus marqué. Deux régions, la Catalogne et la région de Madrid, les plus affectées par la pandémie, disent la même chose en contestant les statistiques du pouvoir central. Les autorités catalanes affirment que les personnes mortes à domicile et dans les maisons de retraite ne sont pas prises en compte dans le calcul des décès. Le gouvernement régional de Madrid abonde dans le même sens et parle, comme la Catalogne, d’au moins 3 000 morts non comptabilisés.

Le directeur du centre d’urgence sanitaire Fernando Simon, le grand coordinateur national, défend que les morts officielles correspondent uniquement aux personnes ayant été auparavant testées positives au Covid-19. Dans les deux régions contestatrices, on soutient que les personnes non officiellement décédées du coronavirus présentaient en réalité les mêmes symptômes et ont donc aussi été victimes de la pandémie.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.