Coronavirus: les Russes contraints de fêter la Pâque orthodoxe chez eux

Le patriarche de Moscou Cyrille a appelé les fidèles à rester chez eux.
Le patriarche de Moscou Cyrille a appelé les fidèles à rester chez eux. Sergei ZAIKIN / Russian Orthodox Church Press Service / AFP
Texte par : RFI Suivre
3 mn

En Russie, la Pâque orthodoxe est bien singulière cette année. L’Église orthodoxe russe s’est alignée sur les consignes sanitaires des autorités et les fidèles se recueilleront cette année chez eux.

Publicité

Avec notre correspondant à Moscou, Etienne Bouche

Pour la première fois depuis 2000, Vladimir Poutine n’assistera pas à la messe de Pâques. Le président a coutume de se rendre à la cathédrale du Christ-Sauveur à Moscou. Cette année, il donne l’exemple. Il faut enrayer la propagation du coronavirus. Depuis une semaine, le nombre de cas enregistrés augmente très fortement en Russie.

Le patriarche Cyrille a finalement appelé ses fidèles à prier à la maison. Un revirement complet pour l’Église orthodoxe russe qui, il y a encore quelques semaines, déniait aux autorités le droit de restreindre la fréquentation des lieux de culte. Elle s’est désormais conformée aux instructions de l’État. Le patriarche Cyrille l’a assuré : « Il est aussi possible de trouver le salut sans se rendre à l’église ». Il a d’ailleurs appelé à ne pas écouter les prêtres « peu raisonnables ».

Car au sein de l’Église, cet appel à fêter Pâques à domicile ne fait pas l’unanimité. Le journal RBK souligne que la moitié seulement des éparchies (les diocèses) a suivi les consignes hiérarchiques en fermant les lieux de culte. A Ekaterinbourg, par exemple, les responsables religieux ont ouvertement contesté les restrictions.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail