Accéder au contenu principal

Coronavirus: la Belgique va débuter un déconfinement progressif le 4 mai

La Première ministre belge Sophie Wilmes lors de sa conférence de presse le 24 avril 2020 à Bruxelles.
La Première ministre belge Sophie Wilmes lors de sa conférence de presse le 24 avril 2020 à Bruxelles. Olivier Hoslet/Pool via Reuters
Texte par : RFI Suivre
3 mn

La Belgique a prévu d'assouplir graduellement, à partir du 4 mai, les restrictions imposées pour endiguer la propagation du nouveau coronavirus, afin de permettre une réouverture progressive du pays au fil du mois prochain.

Publicité

Après plus de sept heures de réunion du conseil de sécurité nationale, la rumeur courait vendredi soir : les ministres auraient attendu la fin de séries télévisées très suivies par les Flamands pour s’exprimer.

En réalité, c’est surtout la rédaction des mesures qui a pris du temps tant la communication sur ce sujet était jugée comme un moment capital. « Le déconfinement est une opération jamais réalisée dans l’histoire de notre pays, a affirmé la Première ministre Sophie Wilmes. Notre travail se base sur des hypothèses et des prévisions. Tout cela rend l’équilibre fragile et rien de tout cela n’est gravé dans le marbre et surtout pas les échéances. »

La Belgique a désormais une visibilité

La Première ministre a insisté sur l'aspect « progressif » et « évolutif » de ce déconfinement, dont les différentes phases pourront être retardées si les experts constatent une diminution insuffisante des hospitalisations.

Mais si rien n’est gravé dans le marbre, la Belgique a désormais une visibilité. À partir du 4 mai, de nouveaux commerces pourront ouvrir, il sera aussi possible de se réunir avec deux personnes extérieures au foyer du moment que c’est à l’extérieur. Cafés et restaurants ne sont toutefois pas concernés par cette échéance. Les restaurants ne rouvriront progressivement qu'à compter du 8 juin au plus tôt. Pour les cafés et les bars, le calendrier n'a pas été défini.

À partir du 11 mai, l'ensemble des commerces pourront rouvrir leurs portes. Le 18, les écoles accueilleront certains élèves : au maximum dix par classe, et chacun devra pouvoir disposer de 4 m2, ont précisé les présidents des communautés, les entités fédérées compétentes pour l'éducation.

Port du masque obligatoire dans les transports

Dans tous les cas, il faudra respecter la fameuse distanciation sociale. Les masques de protection seront obligatoires pour les adultes et les enfants de plus de 12 ans dans les transports publics.

« Le port d'un masque en tissu, de confort, jouera un rôle clé dans la stratégie de déconfinement », a assuré Sophie Wilmès en rappelant aussi l'importance de l'hygiène des mains et des gestes barrière qui seront notamment très contrôlés dans les écoles.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.