Accéder au contenu principal

L’Allemagne souhaite une levée des restrictions sur le tourisme européen coordonnée

De nombreux touristes allemands possèdent des résidences sur l'île de Majorque, en Espagne. Ici, une mère et son enfant sur la plage de Palma de Majorque, le 26 avril. (Photo d'illustration).
De nombreux touristes allemands possèdent des résidences sur l'île de Majorque, en Espagne. Ici, une mère et son enfant sur la plage de Palma de Majorque, le 26 avril. (Photo d'illustration). JAIME REINA / AFP
Texte par : RFI Suivre
3 mn

Les ministres du Tourisme des pays du G20 se sont engagés vendredi 24 avril à garantir que « la levée des restrictions sur les voyages soit coordonnée » en Europe, pour les lieux touristiques. L'Allemagne de son côté ne veut pas d'une réouverture disparate le cadre du déconfinement.

Publicité

Des touristes européens en terrasse qui dansent ensemble et partagent des verres. Résultat : une contamination express et un coronavirus diffusé au retour dans plusieurs pays. C’est ce qui s’est passé en mars dans une célèbre station de ski du Tyrol, et c’est ce que plus personne en Europe ne veut revoir.

Dans une interview publiée dimanche, le ministre des Affaires étrangères, Heiko Maas, a dit souhaiter une réponse continentale coordonnée pour l’instant ça n’en prend pas tout à fait le chemin. Car le tourisme c’est pour beaucoup de pays une ressource d’importance, et la concurrence pointe. Pour le ministre des Affaires étrangères allemand, « une course européenne à celui qui autorisera le premier les séjours touristiques conduira à des risques inacceptables ».

Des dérogations envisagées

La réouverture officielle des frontières entre états membres, est attendue plutôt pour cet automne, mais certains pays envisagent déjà, des dérogations. Mais pas pour tout le monde.

L’Autriche pense autoriser l’entrée de visiteurs allemands, des Allemands peut-être déçus de ne pas pouvoir se rendre en Espagne. Certains propriétaires de résidence dans l’île de Majorque, dans les Baléares, ont fait savoir leur colère de ne pas pouvoir y accéder.

La Croatie, elle, envisage des ponts aériens avec ses touristes les plus fidèles : les Tchèques, les Autrichiens et les Hongrois.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.