Accéder au contenu principal
Revue de presse des Balkans

À la Une: Covid-19, les Balkans amorcent le déconfinement

Comment va se passer le déconfinement dans les Balkans ?
Comment va se passer le déconfinement dans les Balkans ? REUTERS/Dado Ruvic

Une revue de presse présentée en partenariat avec Le Courrier des Balkans.

Publicité

Les premières mesures de déconfinement se mettent en place dans les pays des Balkans. Le Monténégro a ouvert ses ports et ses parcs naturels, la Serbie a levé l’état d’urgence, le Kosovo a présenté un plan de déconfinement en trois étapes, la Croatie et la Grèce aussi… Bref, même si les écoles resteront fermées jusqu’à la rentrée de septembre dans quasiment tous les pays des Balkans, la vie reprend peu à peu son cours. Dans la Fédération de Bosnie-Herzégovine, certains s’inquiètent d’ailleurs d’un déconfinement « trop rapide ».

La vigilance reste toutefois partout de mise, tandis que certains effets de la crise risquent d’être durables, comme les entraves à la liberté de la presse et les restrictions des libertés fondamentales. Ainsi, au Monténégro, déplore le quotidien Vijesti, l’opposition est réduite au silence, le Parlement et la Cour constitutionnelle aux abonnés absents, les institutions sanitaires contrôlées par les cadres du DPS, le parti au pouvoir. Si le Monténégro a résisté avec succès au Covid-19, les « dommages démocratiques collatéraux » sont donc considérables. Le constat vaut pour toute la région.

Alors qu’un sommet virtuel a réuni, mercredi 6 mai, les États membres de l’Union européenne et les pays candidats des Balkans occidentaux, le Monténégro et la Serbie ne seraient d’ailleurs plus des démocraties, mais des « régimes hybrides ». C’est en tout cas ce qu’affirme l’ONG américaine Freedom House, dans son dernier rapport.

En attendant, en Serbie, l’opposition a d’ailleurs déjà repris le chemin des manifestations vespérales contre le régime autoritaire d’Aleksandar Vucic, d’abord sous la forme de concerts de casseroles aux balcons et, depuis quelques jours, de véritables rassemblements dans la rue. Sur ces manifestations, [fil d’infos-> https://www.courrierdesbalkans.fr/les-dernieres-infos-manifestations-en-Serbie].

Pour leur part, une centaine d’organisation de la société civile des Balkans occidentaux lancent un appel à l’Union européenne : démocratie, État de droit, Green New Deal : plus d'une centaine d'organisations de la société civile des Balkans occidentaux interpellent l'UE. Il est temps pour elles de prendre les « valeurs européennes » au sérieux, avec ou sans l’Union. Si celle-ci n’est plus capable d’être au rendez-vous, les exigences démocratiques demeurent.

En effet, comment réagir à cet interminable blocage européen, alors que l’intégration a représenté durant des années la seule perspective politique offerte aux pays des Balkans ? Et quel sens a encore ce projet européen quand il est préempté par des régimes de plus en plus autoritaires ? Sur les sociétés civiles des Balkans et l’intégration européenne, dossier : Les sociétés civiles des Balkans à l'épreuve du blocage européen

Dans un texte au vitriol repris dans plusieurs médias de la région, l’écrivain croate de Bosnie-Herzégovine Miljenko Jergovic rappelle que « les libertés perdues ne sont jamais restituées de bon gré par les dirigeants ». « Ce qui me fait peur, souligne-t-il, ce n’est pas le Covid-19, ce sont les réactions des sociétés démocratiques face à l’épidémie », et il lance : « Si la santé est pour vous plus importante que les droits humains, alors, mieux vaut ne plus jamais sortir de chez vous. »

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.