Le Portugal poursuit son déconfinement avec précaution

Au Portugal, comme ici à Lisbonne, les restaurants préparent leur réouverture lundi 18 mai.
Au Portugal, comme ici à Lisbonne, les restaurants préparent leur réouverture lundi 18 mai. REUTERS/Rafael Marchante

Avec 1 218 victimes et 29 000 cas confirmés de Covid-19, le Portugal entame la deuxième phase de son déconfinement. Mais la prudence teintée d’inquiétude est de mise. 

Publicité

Le Portugal fait un bond supplémentaire vers la normalité. Le pays entre ce lundi dans la deuxième phase de son plan de déconfinement en trois étapes entamé le 4 mai. Les restaurants, crèches et commerces de plus de 400 mètres carrés vont donc pouvoir rouvrir, les élèves de première et terminale reprendre le chemin du lycée et les foyers pour personnes âgées être de nouveau ouverts aux visites.

Mais à ce stade, les autorités elles-mêmes reconnaissent ne pas avoir assez de recul pour évaluer l’impact de la première quinzaine du déconfinement, rapporte notre correspondante à Lisbonne Marie-Line Darcy. Le Portugal a recensé en moyenne 150 nouveaux cas de contamination par jour lors de cette première phase, alors que l’alerte est fixée à 300 nouveaux cas. Après les 14 jours d’incubation ce dimanche, le nombre de cas est monté à 227. L’épidémie est toutefois considérée sous contrôle.

Mais une enquête universitaire révèle que la peur empêcherait es Portugais de sortir du confinement. La moitié des personnes interrogées affirment ainsi qu’elles ne prendront pas de vacances hors de chez elles, et 30% disent souffrir d’angoisse. En visite dans le centre de Lisbonne, le Premier ministre Antonio Costa a invité ses compatriotes à combattre cette peur et à sortir dans la rue. Il en va de la survie de l’économie.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail