Accéder au contenu principal
Reportage

Après plus de deux mois de fermeture, la basilique Saint-Pierre retrouve ses visiteurs

Le pape François marchant dans la basilique Saint-Pierre, rouverte au public le 18 mai après plus de deux mois de fermeture liée à la pandémie de coronavirus.
Le pape François marchant dans la basilique Saint-Pierre, rouverte au public le 18 mai après plus de deux mois de fermeture liée à la pandémie de coronavirus. Vatican Media/Handout via Reuters
Texte par : RFI Suivre
6 mn

Fermée depuis le 10 mars, la basilique Saint-Pierre de Rome a rouvert ses portes au public ce lundi 18 mai. Un symbole pour une ville qui retrouve peu à peu son activité. 

Publicité

Avec notre correspondant à Rome, Éric Senanque

Sous la colonnade qui mène à la basilique Saint-Pierre à Rome, des bandes jaunes ont été collées au sol, tous les deux mètres. L’entrée se fait sous haute sécurité. Des distributeurs de gel pour les mains ont été installés et la prise de température est obligatoire pour toute personne amenée à rentrer dans ce lieu, rouvert au public ce lundi après deux mois de fermeture pour cause de pandémie de coronavirus.

« Sur la place Saint-Pierre, on n’entend que le bruit de la fontaine »

Dans la basilique, où règne une forte odeur de désinfectant, on voit plus de forces de sécurité que de visiteurs, Rome étant toujours désertée par les touristes. Mais pour les Romains, cette réouverture était attendue avec impatience.

Émue, Franca a pu se recueillir sur la tombe du pape Jean-Paul II, elle qui n’était pas venue depuis des années à Saint-Pierre, en raison de la file d’attente : « L'émotion de rentrer à Saint-Pierre et de ne trouver personne est vraiment très forte… Je n’avais pas pu rentrer la nuit où est mort Jean-Paul II, c’est donc pour moi une façon de revenir auprès de lui. »

Décédé le 2 avril 2005 à 84 ans, l’ancien souverain pontife aurait fêté son 100e anniversaire ce 18 mai.

Le père Laurent, un moine français, est venu prier dans la basilique. Un moment qu’il attendait depuis de longues semaines.

« Il y avait peut-être 5-10 personnes qui attendaient, raconte-t-il. On nous a pris notre température, il y avait seulement un poste de sécurité d’ouvert pour passer les sacs. Sur la place Saint-Pierre, on entend que le bruit de la fontaine, c’est quand même assez étonnant ! Il y a presque plus de personnel de sécurité et de gardiens que de gens qui rentrent. »

► À lire aussi : En Italie, pays ravagé par le coronavirus, un déconfinement progressif

Fermée depuis le 10 mars, la gigantesque basilique reprend vie peu à peu. Si quelques dizaines de visiteurs seulement ont passé sa porte en cette première matinée, le Vatican espère voir bientôt les files se reformer, tout comme aux Musées voisins où sept millions de touristes s’étaient rendus l’an dernier.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.