Accéder au contenu principal

Russie: l'armée déployée en Sibérie sur une mine d'or contaminée par le coronavirus

Une unité de traitement des malades du Covid-19 à l'hôpital Spasokukotsky à Moscou, le 22 avril 2020 (image d'illustration).
Une unité de traitement des malades du Covid-19 à l'hôpital Spasokukotsky à Moscou, le 22 avril 2020 (image d'illustration). Yuri KADOBNOV / AFP
3 mn

C’est la plus grande mine d’or de Russie et elle est devenue l’un des principaux foyers de contamination du coronavirus en Sibérie avec plus de 800 cas enregistrés en moins de deux semaines sur le site. La mine a été placée sous la surveillance de l’armée russe pour contenir la propagation du virus parmi les ouvriers.

Publicité

De notre correspondant à Moscou,

C’est le 6 mai dernier que le premier cas de coronavirus a été enregistré parmi les employés de la mine. Et en moins de deux semaines, le virus s’est propagé à une vitesse foudroyante : selon les derniers chiffres, plus de 800 salariés sont contaminés, et ce jeudi soir, la direction de la mine d’or annonce le premier décès parmis ses employés.

Située en Sibérie dans la région de Krasnoïarsk, la mine Olimpiada est la plus vaste et la plus riche de Russie et le groupe Polyus qui l’exploite est le premier producteur de Russie. L’entreprise représente pas moins de 20% de la production d’or dans le pays.

Malgré la propagation de la maladie, la direction de la mine assure que le travail continue sur le site. Les employés contaminés sont placés en quarantaine dans un camp dont l’installation a été supervisée par l’armée russe.

Le ministère de la Défense annonce également avoir déployé un hopital de campagne, sur le site, pour accueillir les malades. Selon la presse russe, plus de 140 ouvriers ont été hospitalisés.

Ce foyer de contamination est d’une telle ampleur, que la région de Krasnoiarsk est  devenue la plus touchée du pays, après Moscou et Saint-Pétersbourg.

À lire aussi : Coronavirus: la Russie devient le deuxième pays le plus touché au monde

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.