Accéder au contenu principal

Coronavirus: la Grèce rouvre ses cafés et restaurants, non sans inquiétude

A la terrasse d'un restaurant rouvert après deux mois de confinement, dans le centre d'Athènes, le 25 mai 2020.
A la terrasse d'un restaurant rouvert après deux mois de confinement, dans le centre d'Athènes, le 25 mai 2020. ARIS MESSINIS / AFP
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Après dix semaines de fermeture, les terrasses des cafés, bars et restaurants viennent tout juste de rouvrir en Grèce. De quoi redonner une certaine impression de normalité dans la vie quotidienne à Athènes, même si l’affluence reste encore limitée. L’absence de touristes au cœur de la capitale grecque a notamment un impact important sur la fréquentation de nombreux lieux publics.

Publicité

Avec notre correspondant à Athènes, Joël Bronner

Dans les quartiers touristiques de la capitale grecque, comme Plaka ou Monastiraki, la réouverture des terrasses s’accompagne pour le personnel de nouvelles habitudes vestimentaires. Le port du masque fait notamment partie intégrante du nouvel uniforme.

À l’entrée de certains établissements, certains dénotent même avec une visière de protection en plastique. C’est le cas de Yota, serveuse dans un café à deux pas de l’Acropole. « Ce mois-ci, je ne crois pas au retour des touristes, confie-t-elle. Peut-être plutôt le mois prochain, à partir de juin. Pour l’instant, nous avons très peu de visiteurs étrangers qui arrivent par avion ou par bateau. On ne sait pas ce qui va se passer. »

Réouverture avancée sous la pression du secteur

La réouverture était initialement prévue le 1er juin. Mais sous la pression du secteur, le gouvernement les a autorisés à reprendre leur activité dès ce lundi, le pays de onze millions d'habitants ayant été relativement peu touché par le coronavirus avec officiellement moins de 2 900 cas et moins de 200 morts.

Confiants, les clients encore rares s’encombrent rarement de masques de protection. Contrairement aux professionnels, comme cette restauratrice dont l’établissement a vue sur le Parthénon. « À propos du tourisme, nous avons vraiment l’espoir qu’il reprenne petit à petit, veut-elle croire. Nous faisons de notre mieux pour appliquer les mesures de sûreté pour tous. Au-delà de la pure publicité, notre objectif est que les gens viennent ici, qu’ils profitent de leur séjour puis qu’ils rentrent chez eux en bonne santé et avec de bons souvenirs. »

Un objectif d’autant plus important que le tourisme représente près d’un cinquième de l’économie grecque.

À lire aussi : Après la crise du coronavirus, la Grèce espère sauver sa saison touristique estivale

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.