Accéder au contenu principal

Sur l'île de Santorin, le Premier ministre fait la promotion du tourisme en Grèce

L'île grecque de Santorin, ses paysages, ses sites archéologiques... Le Premier ministre grec Kyriakos Mitsotaki (centre) s'est livré à une opération de promotion touristique de la Grèce, samedi 13 juin 2020.
L'île grecque de Santorin, ses paysages, ses sites archéologiques... Le Premier ministre grec Kyriakos Mitsotaki (centre) s'est livré à une opération de promotion touristique de la Grèce, samedi 13 juin 2020. REUTERS
Texte par : RFI Suivre
3 mn

En Grèce, la saison touristique démarre officiellement à partir de ce lundi 15 juin, avec la réouverture progressive de l’espace aérien à destination des visiteurs. A Santorin, l’une des îles grecques les plus emblématiques et les plus visitées, le Premier ministre grec s’est livré ce week-end à une opération de promotion du tourisme, l’un des principaux moteurs de l’économie du pays.

Publicité

avec notre correspondant à Athènes, Joël Bronner

Identifiée par l’image de ses façades blanches habillées de toitures bleues, l’ile de Santorin est un symbole de la Grèce et de son tourisme. Elle en est même un cliché. C’est donc ici que le Premier ministre grec a endossé son costume de VRP pour une opération de communication à destination des visiteurs étrangers. 

Pour compléter la carte postale, Kyriakos Mitsotakis s’est exprimé en anglais - lors d’une conférence de presse en plein air - avec la mer et le soleil couchant pour horizon. « Comme vous le savez, le tourisme est extrêmement important pour l’économie grecque. A partir de maintenant, le tourisme fait son retour en Grèce ! Nous sommes sur le point de lever la plupart des restrictions concernant les vols extérieurs. Nous nous ouvrons aux visiteurs. Mais nous le faisons avec votre sécurité comme priorité. Aujourd’hui, mon message est très simple : Venez en Grèce ! »

À lire aussiLa Grèce rouvre ses cafés et restaurants, non sans inquiétude 

Même si le coronavirus a relativement épargné la Grèce qui a recensé moins de 200 victimes, la saison touristique s’annonce très difficile. Il s’agit surtout pour Athènes de limiter les dégâts, avec l’espoir d’un retour massif des touristes à partir de 2021. En 2019, le pays a accueilli 33 millions de touristes et ce secteur représente 25% du PIB.

En attendant, une campagne officielle promeut « l’été grec », présenté comme un « état d’esprit ». C’est donc, pour ainsi dire, en tant que chef d’état d’esprit que le Premier ministre a rallié Santorin ce week-end.

À lire aussi : L'impact du Covid-19 sur l'économie mondiale (infographie)

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.