Accéder au contenu principal

Appel du 18 juin: Macron à Londres, «berceau de la France libre»

Le président français Macron et le prince Charles déposent des couronnes devant la statue de Charles de Gaulle à Carlton Gardens dans le centre de Londres le 18 juin 2020.
Le président français Macron et le prince Charles déposent des couronnes devant la statue de Charles de Gaulle à Carlton Gardens dans le centre de Londres le 18 juin 2020. Tolga Akmen/Pool via REUTERS

Paris et Londres ont célébré ce jeudi le 80e anniversaire de l'appel du 18 juin 1940 lancé par le général de Gaulle sur les ondes de la BBC. Reçu d’abord par le prince Charles, le président français Emmanuel Macron a témoigné la « reconnaissance infinie » de la République à Londres, « berceau de la France libre ». Le chef de l’Etat s’est ensuite entretenu avec le Premier ministre britannique.

Publicité

De notre correspondante à Londres,

À l’honneur lors de cette visite toute symbolique, Londres avait déployé autant de pompe que le permet actuellement le coronavirus. A bonne distance l’un de l’autre, Emmanuel Macron et le prince Charles ont chacun déposé une gerbe au pied des statues du roi George VI et du général de Gaulle.

Le président français a ensuite remis la légion d’honneur à la capitale britannique, témoignant de la « gratitude éternelle » de la République : « Il y a 80 ans, jour pour jour, le 18 juin 1940, le Royaume-Uni a tendu à la France libre sa première arme : un micro de la BBC. Les ondes ont alors charrié les mots résolus et l’esprit de résistance de de Gaulle, qui ont comme bâti par-dessus la Manche le pont des réfractaires de la servitude, des obstinés de la liberté. »

Le prince Charles a quant à lui appelé à renouveler les liens qui unissent les deux pays dans ces circonstances difficiles : « Gardons en tête les mots du général de Gaulle : "Lespérance doit-elle disparaître ? Non !" Aujourd’hui Monsieur le président, réitérons notre engagement à travailler ensemble pour défendre ce qui nous est le plus cher. »

Après cette cérémonie, Emmanuel Macron a rencontré brièvement Boris Johnson à Downing Street. L’occasion pour les deux hommes de saupoudrer un peu d’« Entente cordiale » sur les sujets aigre-doux du Brexit et des mesures de quarantaine imposées par le Royaume-Uni, que la France voudrait voir allégées.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.