Accéder au contenu principal

Pédophilie: enquête sur 30000 suspects dans le land Rhénanie-Westphalie en Allemagne

En automne dernier, un homme a été arrêté à Bergisch-Gladbach, près de Cologne. Il est accusé d’avoir maltraité et violé des enfants pendant des années ainsi que d’avoir partagé des vidéos de ses abus avec d’autres pédophiles (image d'illustration).
En automne dernier, un homme a été arrêté à Bergisch-Gladbach, près de Cologne. Il est accusé d’avoir maltraité et violé des enfants pendant des années ainsi que d’avoir partagé des vidéos de ses abus avec d’autres pédophiles (image d'illustration). REUTERS/Wolfgang Rattay
Texte par : RFI Suivre
1 min

L'Allemagne veut faire le ménage dans les réseaux pédophiles sur internet. Le land Rhénanie-Westphalie enquête en ce moment sur 30 000 personnes suspectées d'être liées à un vaste réseau d'abus d'enfants.

Publicité

En automne dernier, un homme âgé de 42 ans a été arrêté à Bergisch-Gladbach, près de Cologne. Il est accusé d’avoir maltraité et violé des enfants pendant des années ainsi que d’avoir partagé des vidéos de ses abus avec d’autres pédophiles. Les enquêteurs ont alors découvert un réseau pédophile bien plus important qu’ils n’avaient imaginé, explique le ministre de l’Intérieur de la Rhénanie-Westphalie Peter Biesenbach. « Je n’aurais jamais pu imaginer la dimension déjà atteinte par la pédophilie sur les réseaux. Notre enquête ne concerne que l’affaire de Bergisch-Gladbach et vise, j’espère que vous êtes bien assis, 30 000 suspects », a-t-il déclaré.

Jusqu’à présent, l’identité des 30 000 suspects n’est pas connue. Ce qui est sûr c’est qu’il s’agit d’un réseau international avec un fort ancrage en Allemagne. Les membres communiquent dans des forums du dark net, explique le procureur Markus Hartman : « Ceux qui hésitent à passer à l’acte sont motivés par les autres. On leur explique comment procéder à des viols pour la première fois, d’une manière efficace. »

Six procureurs et toute une équipe d’informaticiens se sont lancés à la traque des pédophiles, avec l’objectif de les sortir de l’anonymat. Le procès de l’homme arrêté l’an dernier doit débuter en août prochain.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.