Accéder au contenu principal

A Moscou, une statue érigée en hommage aux livreurs

La statue a été installée dans un quartier bobo du sud de Moscou.
La statue a été installée dans un quartier bobo du sud de Moscou. REUTERS/Maxim Shemetov
Texte par : RFI Suivre
1 mn

Des géants russes de l’e-commerce ont décidé d'ériger un monument aux coursiers pour les remercier de leur rôle durant l’épidémie. Et c’est ainsi qu’a été érigée la première statue au monde dédiée aux livreurs.

Publicité

Avec notre correspondant à Moscou, Daniel Vallot

La silhouette d’un coursier, portable à la main et boîte de livraison au sol, est découpée dans une grande plaque de métal. Sur le piédestal est inscrit : « A ceux qui ont rendu le confinement possible ».

Le monument réalisé par un artiste russe est érigé dans un quartier du sud de Moscou, réputé pour son marché bobo et les start-up qui y ont installé leurs bureaux ces dernières années. A l’origine de cet hommage, plusieurs géants du commerce en ligne : l’« Amazon » russe Ozon, mais aussi des chaînes de supermarché et de livraisons de repas. Selon ces entreprises, 60 000 coursiers ont travaillé pendant le confinement pour répondre à une demande sans précédent.

Mais cet hommage a lieu sur fond de grogne sociale dans le secteur. Début juin, des livreurs ont débuté un mouvement de grève pour dénoncer la dégradation de leurs conditions de travail, et les amendes délivrées en cas de retards de livraison. Et il n’est pas certain que ce monument suffise à réconforter des coursiers dont le salaire moyen est estimé à 34 000 roubles, soit environ 500 euros par mois. 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.