Accéder au contenu principal

La pandémie fait des ravages dans l'industrie britannique

Rishi Sunak doit dévoiler la première phase du plan de relance de l’économie britannique, le 8 juillet prochain.
Rishi Sunak doit dévoiler la première phase du plan de relance de l’économie britannique, le 8 juillet prochain. REUTERS/John Sibley
Texte par : RFI Suivre
1 mn

À la veille de la levée de nombreuses restrictions liées au Covid-19 au Royaume-Uni, une étude publiée ce vendredi 3 juillet indique que l’arrêt des activités du fait de la pandémie ferait beaucoup de dégâts dans l’industrie britannique. Selon la fédération professionnelle Make UK, de plus en plus d’entreprises envisagent de licencier d'ici la fin de l'année.

Publicité

Environ 40% des entreprises du secteur manufacturier pensent licencier une partie de leurs salariés à cause du Covid-19. Elles n’étaient que 25% à le prévoir en mai, indique l’étude. Des dizaines de milliers d’emplois seraient ainsi supprimés notamment dans le secteur aérien, l'automobile ou encore dans la restauration.

Face à une telle situation, les syndicats appellent le gouvernement à sauver les emplois avec l’argent public. Les entreprises, de leur côté, demandent des allègements fiscaux.  Elles attendent d’ailleurs beaucoup du discours du ministre des Finances Rishi Sunak qui aura lieu le 8 juillet : ce dernier doit dévoiler la première phase du plan de relance de l’économie britannique qui affronte en effet la pire récession de son histoire.

Mais selon le Financial Times, si le ministre écarte la possibilité d’une baisse d'impôts massive, il devra en revanche prendre des mesures pour sauver les emplois avec des aides à l'embauche. 

Le Premier ministre Boris Johnson a déjà annoncé, cette semaine, un plan d’investissement de 5,5 milliards d’euros dans les infrastructures. Le gouvernement britannique espère ainsi redresser l’économie et créer des emplois.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.