Accéder au contenu principal
Reportage

Coronavirus en Irlande: le masque obligatoire boudé dans les transports en commun

En Irlande, le port du masque est désormais obligatoire à bord des transports en commun. Ici, un tramway dans le centre-ville de Dublin, le 18 mai 2020 (photo d'illustration).
En Irlande, le port du masque est désormais obligatoire à bord des transports en commun. Ici, un tramway dans le centre-ville de Dublin, le 18 mai 2020 (photo d'illustration). PAUL FAITH / AFP
Texte par : Emeline Vin
2 mn

En Irlande, les utilisateurs des transports en commun doivent se couvrir le visage depuis le début de semaine. Pourtant, les compagnies de transport enregistrent une adhésion assez faible. Dans les grandes villes du pays – Dublin, Galway, Limerick –, seuls 50% se plient à la nouvelle règle.  Reportage à bord des bus à étages de la capitale.

Publicité

De notre correspondante à Dublin,

Sur les vitres, des autocollants rappellent que les passagers doivent se couvrir le nez et la bouche à bord. La trentaine, Ban assume de faire partie de la moitié qui voyage visage nu. « Je pense qu’il est un peu tard pour s’y mettre, dit-elle. Je portais un masque au tout début de la pandémie, mais plus maintenant. C’est casse-pied. »

Quand on lui demande si les gens la regardent bizarrement, Ban réponds : « Je ne sais pas. Je ne regarde pas les gens dans le bus. Beaucoup ne portent pas de masques non plus, hein. Et puis je m’en fiche. »

Hors micro, un conducteur explique que la direction lui interdit, pour le moment, de refuser les passagers non masqués. Heureusement dit-il, un écran en plexiglas le protège.

Assis à l’étage, Peter aimerait que le civisme prime. « Ce n’est pas le rôle du conducteur, je crois que chacun devrait prendre ses responsabilités, estime-t-il. Moi, je me sens protégé en portant mon masque, mais rien qu’hier, les trois personnes devant moi avaient un masque, mais pas les trois derrière. Vous ne savez pas avec qui ces gens sont en contact. »

Les meilleurs élèves sont les voyageurs intercités et ceux des zones rurales, avec minimum 7 passagers masqués sur 10.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.