Accéder au contenu principal

Croatie: les conservateurs sortants revendiquent la victoire aux législatives

Le Premier ministre sortant Andrej Plenkovic à l'annonce des résultats des législatives, à Zagreb le 5 juillet 2020.
Le Premier ministre sortant Andrej Plenkovic à l'annonce des résultats des législatives, à Zagreb le 5 juillet 2020. REUTERS/Marko Djurica
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Les conservateurs sortants en Croatie sont sortis renforcés des législatives dimanche 5 juillet. Ils sont en position confortable pour former un gouvernement qui aura pour tâche d'affronter le coronavirus et ses répercussions économiques.

Publicité

L’élection était annoncée comme très serrée. Mais d’après les résultats officiels après dépouillement de plus de 90 % des voix, le HDZ du Premier ministre Andrej Plenkovic consolide sa présence au Parlement avec 68 sièges sur 151. « Un tel résultat pour le HDZ constitue non seulement une grande victoire, mais aussi une victoire qui nous engage », a lancé le Premier ministre à ses partisans. Le parti domine la vie politique depuis l’indépendance de la Croatie en 1991. « Nous avons derrière nous un mandat avec de multiples défis, mais les défis à venir sont encore plus grands », a-t-il prévenu.

Le centre gauche obtient 42 sièges, tandis que le parti de Miroslav Skoro, un chanteur populaire et populiste présenté par les sondages comme un faiseur de rois, a remporté 15 sièges.

Alors que les sondages les plaçaient au coude-à-coude, les conservateurs ont donc nettement distancé leurs principaux rivaux de la coalition de centre gauche emmenée par les sociaux-démocrates de Davor Bernardic. Ce dernier s’est d’ailleurs dit prêt à démissionner de la tête du parti.

La résurgence de l'épidémie en toile de fond

Même s’ils n'ont pas obtenu la majorité absolue, les conservateurs devraient pouvoir compter sur le soutien des huit députés membres des minorités. Ils pourraient se passer d'une alliance avec le « Mouvement patriotique » du chanteur folk nationaliste afin d'atteindre les 76 sièges nécessaires à la formation d'un gouvernement.

Alors que lapandémie de coronavirus semble connaître une résurgence avec quelques dizaines de contaminations recensées quotidiennement ces deux dernières semaines comme au moment du pic épidémique, Andrej Plenkovic a joué la carte du sérieux et de la continuité pour faire face à un avenir incertain.

(Avec AFP)

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.