Accéder au contenu principal

Les 180 migrants de l'«Ocean Viking» enfin en Sicile, en quarantaine sur un bateau

Des migrants, portant des masques de protection anti-Covid, se préparent à débarquer dans le port sicilien de Porto Empedocle, le soir du 6 juillet 2020.
Des migrants, portant des masques de protection anti-Covid, se préparent à débarquer dans le port sicilien de Porto Empedocle, le soir du 6 juillet 2020. Shahzad ABDUL / AFP
Texte par : RFI Suivre
1 mn

C’est le dénouement de près de deux semaines d’attente pour les 180 migrants sauvés en mer Méditerranée par l’Ocean Viking, le bateau de sauvetage de l’organisation humanitaire SOS Méditerranée. Autorisés ce lundi en fin de journée à entrer dans le port de Porto Empedocle, dans le sud de la Sicile, ils ont finalement été transférés sur un autre bateau pour y être placés en quarantaine.

Publicité

Avec notre correspondante à Palerme,  Cécile Debarge

Ce n’est que tard dans la soirée lundi que la capitainerie du port de Porto Empedocle a enfin autorisé l’Ocean Viking à s’approcher du quai Todaro et donc de la terre ferme.

Il aura fallu près d’une journée d’attente afin que l’équipage de l’organisation humanitaire SOS Méditerranée reçoive enfin des instructions de la part des autorités, en raison de l’épidémie de Covid-19 et de l’état d’urgence sanitaire encore en vigueur en Italie.

Porto Empedocle n’est pas officiellement considéré comme un port sûr. Après près de douze jours d’errance en mer, cette ville du sud de la Sicile est finalement la seule à avoir autorisé le bateau de sauvetage à y débarquer les 180 migrants secourus en Méditerranée.

La météo de ces dernières 48h, agitée, avec des vagues de près de deux mètres de hauteur a accéléré une décision que ni Malte ni l’Italie ne voulait prendre. Pas question pour autant de faire débarquer les rescapés sur la terre ferme ont mis en garde les autorités italiennes.

Les 180 migrants sauvés par l’Ocean Viking seront donc soumis à une quarantaine, à bord du Moby Zaza, un bateau affrété par la protection civile afin d’éviter toute contagion.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.