Allemagne: un espion égyptien présumé dans le service de presse d'Angela Merkel

La chancelière allemande Angela Merkel, lors d'une interview à Berlin, le 4 juin 2020.
La chancelière allemande Angela Merkel, lors d'une interview à Berlin, le 4 juin 2020. John MACDOUGALL / AFP / POOL

L'affaire remonte à la fin de l'année dernière mais n'a été révélée que ce jeudi 9 juillet, lors de la présentation d'un rapport. 

Publicité

Avec notre correspondant à Berlin, Pascal Thibault

La police a allemande a indiqué, ce jeudi 9 juillet, avoir ouvert une enquête contre un espion égyptien présumé travaillant pour le service de presse d'Angela Merkel.

Le collaborateur de l’office de presse du gouvernement, une institution dirigée par le porte-parole de la chancelière, n’a pas eu accès à des documents confidentiels, assure-t-on dans les milieux gouvernementaux. Le Bundespresseamt a ses bureaux à quelques centaines de mètres de la chancellerie à Berlin.

L’enquête n’est pas close

L’affaire a été révélée ce jeudi, lors de la présentation du rapport de l’Office de protection de la Constitution. L’homme, un Allemand né en Egypte d’après la presse, travaillait pour un service organisant les visites dans la capitale de groupes invités par les députés.

Il aurait travaillé pour les services de renseignement égyptiens qui rassemblent des informations en Allemagne sur les opposants au régime, à commencer par la confrérie des Frères musulmans.

L’enquête a été ouverte en décembre dernier et n’est pas close. Les soupçons pesant sur lui ne suffiraient pas pour justifier un mandat d’arrêt ou l’ouverture d’une procédure judiciaire. L’office de presse du gouvernement se refusait ce matin à tout commentaire.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail