Accéder au contenu principal

Présidentielle en Pologne: la communauté LGBT dans l'angoisse

Marche des fiertés en juin 2018 à Varsovie (illustration).
Marche des fiertés en juin 2018 à Varsovie (illustration). JANEK SKARZYNSKI / AFP
Texte par : RFI Suivre
2 mn

En Pologne, la communauté LGBT attend avec inquiétude les résultats du second tour de la présidentielle de dimanche prochain. Pendant la campagne, le sortant Andrzej Duda n'a cessé d'attiser la controverse en appuyant les attaques du PiS contre leurs droits.

Publicité

Avec notre envoyée spéciale à Cracovie, Anastasia Becchio

Pendant la campagne qui s'achève en Pologne, le président sortant Andrzej Duda a multiplié les sorties à l'encontre de la communauté LGBT. Florilège : « Les LGBT ne sont pas des gens, mais une idéologie comparable au communisme », « l’interdiction de l’adoption d’enfants par les couples homosexuels doit être inscrite dans la Constitution ».

Ces déclarations ne sont pas passées inaperçues à Dom EQ, la Maison de l’égalité, qui fédère plusieurs associations LGBT à Cracovie. « Il utilise la carte LGBT pour gagner le soutien des régions conservatrices », décrypte Mateusz Gebzda, l’un des responsables de Dom EQ.

En tant que maire de Varsovie, son adversaire Rafal Trzaskowski a été le premier élu local à signer une charte LGBT+ mettant en place des mesures antidiscriminatoires inédites. Mais sur ces questions, il reste le candidat d’un parti de centre-droit. « Nous avons le choix entre Trzaskowski qui est peut-être ambigu mais qui pourra peut-être accepter certaines mesures, comme un équivalent du PACS, et Duda qui va sans aucun doute rejeter toutes les solutions, que ce soit le mariage pour tous ou le PACS, toutes les idées de gauche », remarque encore Mateusz Gebzda.

Seuls 9% des Polonais sont favorables au droit d'adopter pour les couples homosexuels, selon un sondage réalisé par l'institut CBOS. Et moins d’un sur trois soutien le mariage pour tous.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.