Accéder au contenu principal

Royaume-Uni: les enseignes Boots et John Lewis annoncent la suppression de 5300 emplois

La grande enseigne de pharmacie Boots a annoncé la suppression de 4000 emplois au Royaume-Uni.
La grande enseigne de pharmacie Boots a annoncé la suppression de 4000 emplois au Royaume-Uni. REUTERS/File Photo/File Photo
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Deux grands magasins britanniques, Boots et John Lewis viennent d’annoncer ce jeudi 9 juillet la suppression à eux deux de 5 300 emplois à cause de l’impact économique du Covid-19. Des annonces au lendemain des mesures de relance présentées par le ministre des Finances Rishi Sunak afin justement de limiter la perte de milliers d’emplois.

Publicité

Avec notre correspondante à Londres, Muriel Delcroix

Pas une semaine ne s’écoule désormais sans que de grandes enseignes ne succombent à la crise sanitaire. Certaines se déclarent en faillite, d’autres décident de ne pas rouvrir nombre de leurs branches. Cette fois, c’est le cas des pharmacies Boots qui ont subi une chute de fréquentation drastique bien que leurs magasins soient restés ouverts durant le confinement pour assurer la vente de médicaments.

Résultat, Boots prévoit de supprimer 4 000 emplois et de fermer notamment 48 magasins d’optique. De son côté, John Lewis explique que certains de ses sites étaient déjà en difficulté avant la pandémie face à la montée du commerce en ligne. Le groupe va laisser fermés 8 de ses grands magasins, ce qui menace 1 300 emplois.

Ces annonces surviennent alors que les experts préviennent que le plan de relance économique de 33 milliards d’euros présenté mercredi par le chancelier Rishi Sunak ne sera pas suffisant. Le ministre des Finances a d’ailleurs reconnu qu’il ne pourrait pas protéger tous les salariés et que le pays qui entrait dans une « récession sévère » ferait face à des « moments difficiles ».

Mais nombre d’économistes et l’opposition travailliste appellent le gouvernement à revenir sur sa décision de mettre fin en octobre à son programme de subventions qui maintient actuellement dans leurs emplois quelque 9 millions de salariés.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.