Accéder au contenu principal

Appel à la retenue après de nouveaux affrontements entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan

Des soldats arméniens prennent position sur la ligne de front dans la région de Tavush, en Arménie, le mardi 14 juillet 2020.
Des soldats arméniens prennent position sur la ligne de front dans la région de Tavush, en Arménie, le mardi 14 juillet 2020. Armenian Defense Ministry Press Service/PanPhoto via AP
Texte par : RFI Suivre
1 mn

Depuis dimanche, l'Arménie et l'Azerbaïdjan échangent des tirs d’artillerie, au moins 16 personnes ont été tuées des deux côtés de la frontière. Ce mardi, les combats ont fait au moins 12 morts. Les deux camps s'accusent mutuellement d'avoir déclenché les hostilités. Et ces affrontements n'ont pas tardé à faire réagir les puissances de la région.

Publicité

La Russie a appelé à la « retenue », proposant de jouer les médiateurs. De leur côté, l'Union européenne et les Nations unies exigent un cessez-le-feu immédiat. Mais le vice-président turc, Fuat Oktay, a apporté son soutien à l'Azerbaïdjan, victime selon lui d'une attaque inadmissible.

L'Arménie et l'Azerbaïdjan sont deux ennemis de longue date. Les deux ex-Républiques soviétiques se disputent la région du Haut-Karabagh, un territoire à majorité arménienne situé au milieu de l'Azerbaïdjan. Un territoire qui avait fait sécession à la chute de l'URSS en 1990 avec l'appui de l'Arménie. Le conflit avait fait près de 30 000 morts, avant qu'un fragile cessez-le-feu soit signé en 1994.

Depuis, l'Azerbaïdjan, supérieur militairement, menace régulièrement de reprendre ce petit territoire par la force. La semaine dernière, le président Ilham Aliev avait tenu des propos belliqueux. L'Azerbaïdjan, pays turcophone, a des relations privilégiées avec Ankara. Tandis que l'Arménie est historiquement soutenue par la Russie.

Selon certains analystes, une guerre ouverte entre Erevan et Bakou pourrait déstabiliser tout le Caucase, provoquant un effet boule de neige dans le jeu des alliances régionales.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.