Accéder au contenu principal

Royaume-Uni: le gouvernement britannique exclut le géant chinois Huawei de sa 5G

Le géant chinois Huawei a été exclu de la course à la 5G par le gouvernement britannique (Photo d'illustration).
Le géant chinois Huawei a été exclu de la course à la 5G par le gouvernement britannique (Photo d'illustration). REUTERS/Arnd Wiegmann
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Le gouvernement britannique vient de bannir Huawei de son réseau 5G. Le ministre de la Culture Oliver Dowden a confirmé devant les députés que tous les équipements télécoms du géant chinois seraient retirés d’ici 2027 pour des raisons de sécurité.

Publicité

Avec notre correspondante à Londres,  Muriel Delcroix

La décision devrait satisfaire les États-Unis, mais elle risque de déclencher la colère de la Chine. C’est une cuisante volte-face pour le gouvernement de Boris Johnson qui tentait de tenir tête depuis des mois aux pressions de son puissant allié américain, qui accuse Huawei d’espionnage pour le compte de Pékin.

Le ministre de la Culture et du numérique, Oliver Dowden, est venu annoncer au Parlement que le gouvernement allait interdire l’installation de nouveaux équipements Huawei dans son réseau télécoms dès l’an prochain. Il a ajouté que les fournisseurs de téléphonie mobile devraient par ailleurs retirer d’ici 2027 tous les équipements existants du géant chinois de leurs installations 5G.

Coût de 2 milliards pour le gouvernement britannique

Le gouvernement britannique avait permis en janvier au géant des télécoms chinois de construire jusqu'à 35% de l'infrastructure no- stratégique nécessaire pour déployer le nouveau réseau 5G du pays. Mais les sanctions américaines imposées en mai au géant chinois ont lourdement pesé dans ce durcissement.

Cette décision prise à contrecœur va coûter plus de deux milliards d’euros au gouvernement britannique et retarder de deux à cinq ans le développement de la 5G dans le pays. Elle compromet aussi une des promesses de campagne majeures du Premier ministre, Boris Johnson, qui avait garanti une amélioration spectaculaire du réseau de télécoms britannique.

Une décision « décevante » et politisée pour Huawei

L'équipementier chinois n’a pas tardé à réagir. Huawei a jugé « décevante » la décision de Londres, estimant dans un communiqué qu'elle était « politisée » et due « à la politique commerciale américaine ».

« Cette décision décevante est une mauvaise nouvelle pour tous ceux qui ont un téléphone mobile au Royaume-Uni, elle risque de ralentir l'avancée digitale du pays, d'augmenter les factures et d'accroître la fracture numérique », a estimé un porte-parole du géant chinois des télécommunications.

Plus la Chine viendra au secours de Huawei plus elle entretiendra les soupçons de collusion...

Jean-François Di Meglio, président du think tank Asia Centre à Paris.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.