Accéder au contenu principal

Bulgarie: sous la pression populaire, le Premier ministre remanie son gouvernement

Le Premier ministre bulgare Boïko Borissov.
Le Premier ministre bulgare Boïko Borissov. REUTERS/Stoyan Nenov
Texte par : Damian Vodénitcharov
1 mn

Le chef du gouvernement bulgare Boïko Borissov a fait démissionner mercredi trois de ses plus influents ministres avec l'espoir de prouver sa liberté d'action face à des personnalités aux privilèges conspués dans la rue depuis une semaine.

Publicité

Avec notre correspondant à Sofia,

Le Premier ministre Boïko Borissov a décidé de remanier son gouvernement en demandant la démission des ministres des Finances Vladislav Goranov, de l'Économie Emil Karanikolov et de l'Intérieur, Mladen Marinov.

Tous trois seraient « proches de l'oligarque Delyan Peevski », un magnat des médias et député très controversé. La dernière série de grandes manifestations en 2013 avait été provoquée par sa nomination à la tête de la puissante Agence de sécurité nationale, surnommée le FBI bulgare.

Après avoir consulté ses partenaires politiques d'extrême droite, Borissov a également annoncé que le gouvernement resterait en place jusqu'aux prochaines législatives, qui doivent se tenir au printemps 2021.

Le Parti socialiste, dans l'opposition, a pour sa part déposé une motion de censure au Parlement qui devrait être votée la semaine prochaine. Il y a cependant peu de chances qu'elle soit adoptée, c'est la cinquième depuis l'entrée en fonction du gouvernement en 2017 et jusque-là toutes ont été rejetées.

L'opposition, constituée par le PS et le Mouvement des droits et libertés, n'a que 103 sièges sur 240 au Parlement.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.