Accéder au contenu principal

L’Allemagne annonce un recul historique de son PIB au deuxième trimestre

Seule bonne nouvelle annoncée ce jeudi: le nombre de chômeurs a cessé d'augmenter en Allemagne.
Seule bonne nouvelle annoncée ce jeudi: le nombre de chômeurs a cessé d'augmenter en Allemagne. REUTERS/Fabrizio Bensch
Texte par : RFI Suivre
2 mn

La première économie européenne a dévoilé, ce jeudi, un plongeon de 10,1% de son produit intérieur brut sur les trois derniers mois. En revanche, le nombre de chômeurs dans le pays a cessé d’augmenter.

Publicité

Record pulvérisé : 10,1% de richesse nationale en moins pour les seuls mois d’avril-mai-juin, c’est du jamais vu outre-Rhin. Le précédent record datait de la crise financière de 2009, et il était deux fois moins important.

Les causes et les effets sont les mêmes que partout dans le monde : le confinement, instauré dans le pays dès la mi-mars, a paralysé la production : moins 18% en avril pour les produits manufacturiers, moins 26% pour les commandes industrielles et un plongeon de 31% pour l’ensemble des exportations. Sans parler, évidemment, de la consommation en berne.

Stabilisation du chômage

Dans ce contexte, la stabilisation du nombre de chômeurs à 6,4%, annoncée ce jeudi matin également, apparaît comme un signe d’espoir. Il n’avait cessé d’augmenter au cours des derniers mois.

Les Allemands sans emploi sont toujours plus de 2,9 millions, un plus-haut historique, et l’activité partielle massivement utilisée par les entreprises nuance également cette stabilisation. Mais c’est toujours un premier signe de relance économique.

Une relance qui, en Allemagne comme ailleurs, dépend avant tout de l’évolution du contexte sanitaire : elle pourrait se poursuivre, lentement mais sûrement, ou s’arrêter net en cas de nouvelles vagues de contaminations et de nouvelles mesures de restriction.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.