Accéder au contenu principal

Covid: en Allemagne, un chanteur populaire donne un concert sous supervision scientifique

Le stade du Red-Bull-Arena, le 16 mai 2020 à Leipzig, où se déroulera ce samedi un concert-test pour évaluer la propagation du coronavirus.
Le stade du Red-Bull-Arena, le 16 mai 2020 à Leipzig, où se déroulera ce samedi un concert-test pour évaluer la propagation du coronavirus. Jan Woitas / POOL / AFP
Texte par : RFI Suivre
3 mn

Voici près de six mois que Tim Bendzko ne s'est pas produit en public. Le chanteur de « schlager », la musique populaire allemande, va retrouver son public ce samedi matin à Leipzig, en ex-RDA. Il a en effet accepté de participer à une expérience de l'université de médecine de Halle qui cherche à définir dans quelles conditions les rassemblements de masse pourraient reprendre au temps du Covid.

Publicité

De notre correspondante à Berlin,  Nathalie Versieux

L'Arena de Leipzig retrouve ce samedi matin son public avec le chanteur Tim Bendzko. Le concert sera suivi d'un match de Handball. 2 000 à 4 000 spectateurs sont attendus dans la grande Arena de Leipzig. Tous se soumettront à un strict protocole sanitaire : port du masque, désinfection des mains avec un gel fluorescent.

Chaque participant sera en outre équipé d'un appareil détectant tous ses mouvements et devra avoir été négativement testé au Covid-19. Pendant un mois, l'équipe du professeur Moritz va analyser toutes les données récoltées pendant le concert.

À lire aussi : Allemagne: un hôpital de campagne prêt à Berlin en cas de retour du coronavirus

Trois scénarios seront étudiés, comme l'explique le chanteur Tim Bendzko : « Dans le premier scénario, le public se comporte comme avant, simplement les gens portent le masque. Dans les scénarios deux et trois, les mesures sanitaires sont à chaque fois renforcées. »

En Allemagne, le corps médical est divisé sur l'opportunité d'autoriser de nouveau ou non les manifestations de masse type concert de rock ou matchs de foot.

À Düsseldorf, la municipalité vient d'autoriser l'organisation début septembre d'un concert de 13 000 spectateurs avec Bryan Adam et Sarah Connor. Décision très contestée dans le pays.

À lire aussi : Allemagne: mis à mal par le coronavirus, les artistes indépendants appellent le gouvernement à l'aide

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.