Accéder au contenu principal

Coronavirus: l'Espagne face à une résurgence préoccupante de l'épidémie

Des espagnols, portant pour la plupart un masque de protection contre le Covid-19, dans la rue à Barcelone, le 8 juillet 2020.
Des espagnols, portant pour la plupart un masque de protection contre le Covid-19, dans la rue à Barcelone, le 8 juillet 2020. REUTERS/Albert Gea
Texte par : RFI Suivre
3 mn

L’Espagne est, à l’heure actuelle, le pays le plus touché par le coronavirus en Europe. Rien que durant ces 24 dernières heures, plus de 8 000 nouveaux cas ont été diagnostiqués, ce qui porte le total à plus de 380 000 cas depuis le début de la pandémie.

Publicité

La situation actuelle de l’Espagne, où le Covid-19 fait son retour, fait craindre le pire. En particulier à Madrid. La capitale détient le record du nombre de foyers de contamination avec 26 foyers actifs, selon les autorités. Quelque 25 décès supplémentaires ont également été enregistrés depuis jeudi dernier sur l’ensemble du territoire.

Cette recrudescence du coronavirus a obligé le chef du gouvernement, Pedro Sanchez, à écourter ses vacances pour tenter de reprendre en main une situation qui semble échapper aux autorités.

Après un chiffre record de 7 000 nouveaux cas jeudi, 8 148 personnes ont été diagnostiquées comme porteuses du Covid-19 vendredi 21 août. Le chef du gouvernement espagnol est de retour à Madrid, où il va tenter de rassurer ses concitoyens, alors qu’une seconde vague semble se dessiner.

Pas question pour l’instant de rétablir l’état d’urgence

Dans la capitale, face à l’augmentation des cas, en particulier dans deux quartiers populaires, les autorités appellent les habitants à rester chez eux. Il n’est pas question pour l’instant de rétablir l’état d’urgence. Ce sont les gouvernements des régions qui gèrent la pandémie.

Mais si d’aventure la courbe continue son ascension, c’est bien le gouvernement espagnol qui reprendra la main. La situation est extrêmement préoccupante d’autant plus que la rentrée des classes est prévue dans deux semaines.

Cette recrudescence des cas a également un impact sur les stocks de médicaments. Selon l’Agence espagnole des médicaments, le pays n’a presque plus de Remdesivir, le seul médicament antiviral autorisé. Une situation alarmante qui place le pays comme étant celui qui a proportionnellement le plus de cas en Europe.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.