Accéder au contenu principal
Reportage

Irlande: les pubs vont enfin rouvrir, les tenanciers entre impatience et scepticisme

Un pub fermé en raison de l'épidémie de coronavirus à Dublin, le 3 septembre 2020.
Un pub fermé en raison de l'épidémie de coronavirus à Dublin, le 3 septembre 2020. REUTERS/Clodagh Kilcoyne
Texte par : RFI Suivre
4 mn

En Irlande, jusqu’ici seuls les pubs pouvant faire restaurant accueillaient des clients. Le gouvernement a annoncé ce mardi la date du 21 septembre pour les 60% de pubs restants. Au même moment, un groupe de tenanciers ruraux manifestaient devant le Parlement pas convaincus par l’annonce.

Publicité

De notre correspondante à Dublin, Emeline Vin

Après trois reports, TJ McInerney refuse de se réjouir à l’idée de rouvrir son pub de Tipperary : « C’est la quatrième date qu’on nous donne. Moi j’attends des garanties, de la part du gouvernement avant de racheter du stock. Je ne serai satisfait qu’une fois que les portes de mon pub s’ouvriront, et que je serai derrière, prêt à accueillir mes habitués, mais distanciés. »

Tout ce qu’on veut, c’est contribuer au redémarrage du pays, disent les tenanciers. Eddie Kelly, qui vient du sud de l’île, n’est pas soulagé : il en veut au gouvernement d’avoir autant tardé : « En Europe, les bars ont rouvert. Pas ici. Ça fait 40 ans que je fais ce métier, je sais tenir mes clients. Il faut vraiment qu’on m’explique pourquoi moi, je n’ai pas eu le droit de rouvrir. »

Certains pubs, ruinés, ne rouvriront pas leurs portes le 21 septembre. Pour les autres, la survie n’est pas assurée. Joe Hennigan, lui aussi de Tipperary : « Les habitudes ont changé. Il y aura moins de monde, forcément. Nos charges vont augmenter, avec l’équipement sanitaire. Est-ce que je vais pouvoir garder mon employé ? Est-ce que mon pub va redevenir rentable ? Ça ne va pas être simple. »

Les organisations syndicales réclament une baisse de la TVA sur l’alcool pour aider les pubs à survivre.

À lire aussi : Irlande: les restaurateurs en ont marre de faire la police

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.