Accéder au contenu principal

L'UE autorise l'exportation de pesticides pourtant interdits d'utilisation au sein de l'Union

Pulvérisation de pesticides dans un champ, à Bailleul, France. Photo datée de juin 2015.
Pulvérisation de pesticides dans un champ, à Bailleul, France. Photo datée de juin 2015. AFP/PHILIPPE HUGUEN
Texte par : RFI Suivre
2 mn

L'Union européenne exporte massivement des pesticides pourtant interdites au sein de l'UE. C'est le quotidien Le Monde qui publie aujourd’hui les résultats d'une nouvelle enquête de l'ONG suisse Public Eye et de Unearthed, la cellule d'investigation de Greenpeace UK. Plus de 80 000 tonnes de pesticides auraient été exportées en 2018. Un chiffre qui se base sur des données difficiles à collecter, car souvent couvertes par le « secret des affaires ». 

Publicité

Avec plus de 7 600 tonnes de ces pesticides, la France est le cinquième exportateur, derrière le Royaume Uni, l'Italie, l'Allemagne et les Pays-Bas.

Du côté des importateurs, les trois quarts sont des pays en développement ou émergents, dont le Brésil, l'Ukraine et le Maroc. Mais le premier client de ce commerce douteux est un pays riche, à savoir les États-Unis. 

Et comme ces pays importateurs exportent à leur tour des aliments vers l'Europe, les résidus de ces substances ultratoxiques peuvent se retrouver dans les assiettes des consommateurs européens.

►À lire aussi : L’Europe peut-elle se passer des pesticides?

Cette pratique controversé continue. En 2019, l'Europe a autorisé l'exportation de neufs nouveaux pesticides interdits pour un volume de 8 000 tonnes.

Le législateur français a, certes, annoncé vouloir mettre un terme à ces exportations à partir de 2022. Mais seuls les Pays-Bas ont manifesté leur intention de suivre cet exemple.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.