Accéder au contenu principal
Revue de presse des Balkans

À la Une cette semaine: pour les réfugiés en Grèce, «Moria c'est fini»

Des migrants fuient le camp de réfugiés de Moria lors d'un deuxième incendie, sur l'île de Lesbos, dans le nord-est de la mer Égée, en Grèce, le mercredi 9 septembre 2020.
Des migrants fuient le camp de réfugiés de Moria lors d'un deuxième incendie, sur l'île de Lesbos, dans le nord-est de la mer Égée, en Grèce, le mercredi 9 septembre 2020. AP Photo/Petros Giannakouris
Texte par : Courrier des Balkans Suivre | Florentin Cassonnet
3 mn

Une revue de presse présentée en partenariat avec Le Courrier des Balkans.

Publicité

Avec l'incendie qui a dévasté le camp de Moria, dans la nuit de mardi à mercredi sur l’île grecque de Lesbos, des milliers de réfugiés ont vu partir en fumée le peu qu’ils possédaient. Depuis, certains fuient sans savoir où aller, d'autres cherchent de la nourriture dans les décombres. Reportage.

Dans le nord-ouest de la Bosnie-Herzégovine, la situation des réfugiés verse elle aussi encore un peu plus dans le chaos et la violence : squats démantelés, familles déportées et laissées sans aide au bord de la route, « milices citoyennes » et violentes manifestations anti-migrants... « Le canton d’Una Sana est plus que jamais le cul-de-sac de la route des Balkans », dénonce Silvia Maraone.

De l'autre côté de la Bosnie-Herzégovine, il y a un bel hôtel thermal au milieu d’une nature enchanteresse, de quoi attirer les touristes alors que le secteur a été durement touché par la pandémie. Oui, mais voilà : il y a 30 ans, l’hôtel de Vilina Vlas, promu entre autres par Google Maps, était un camp de concentration tenu par des milices serbes où des centaines de femmes ont été violées.

Monténégro : après la défaite de Milo Đukanović, réussir l'alternance démocratique

Les dirigeants des trois coalitions d’opposition ont signé un accord « historique » ouvrant la voie à la formation d’un gouvernement d’experts : le futur gouvernement démocratique du Monténégro mènera les réformes nécessaires à l’intégration européenne, ne remettra pas en cause l’adhésion du pays à l’Otan ni la reconnaissance du Kosovo, et ne se livrera à aucune forme de revanchisme politique.

Jamais encore dans son histoire le Monténégro n’avait connu d’alternance démocratique. Alors que les partisans du statu quo, du crime organisé et de la corruption agitent la menace des « forces pro-serbes et pro-russes », Dritan Abazović, le dirigeant du mouvement civique URA, explique les défis de la transition. Entretien.

Le régime Vučić et le mythe de l’intégration européenne

En Serbie, l’intégration européenne et « l’européanisation » ne sont que des illusions qu’utilise le régime d’Aleksandar Vučić pour se maintenir au pouvoir, tout en renforçant toujours plus son caractère autoritaire. Avec la complicité de l’UE elle-même. L’analyse de Vedran Dzihic, de l’Institut autrichien des Affaires étrangères.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.