Espagne: un ex-colonel salvadorien condamné pour l'assassinat de jésuites

L'ancien colonel salvadorien et vice-ministre de la Défense, Inocente Montano, au début de son procès à Madrid, le 8 juin 2020.
L'ancien colonel salvadorien et vice-ministre de la Défense, Inocente Montano, au début de son procès à Madrid, le 8 juin 2020. Kiko HUESCA / POOL / AFP

Un ex-colonel salvadorien a écopé ce vendredi 11 septembre de 133 ans de prison pour avoir commandité l'assassinat de jésuites espagnols plus de trente ans après les faits.

Publicité

En pleine guerre civile, l’assassinat de cinq jésuites espagnols avait horrifié la communauté internationale. Les religieux avaient été tués en 1989 sur le campus d’une université : l’Université centroamericana de San Salvador.

Ils étaient membres d’un ordre religieux qui servait d’intermédiaire entre le gouvernement et la guérilla pour entamer des négociations de paix qui aboutiront trois ans plus tard.

Le bataillon de l’armée salvadorienne ne leur a laissé aucune chance. Tentant de faire passer ces meurtres pour une opération sanglante de la guérilla, ils ont également massacré un prêtre salvadorien, une employée des religieux et sa fille de 16 ans qui étaient présents dans le centre pastorale de l’université.

Le tribunal de l'Audience nationale considère Inocente Montano coupable de ces huit meurtres mais il n’a été jugé et condamné que pour celui des cinq jésuites espagnols car c’est pour ces meurtres qu’il avait été extradé en 2017 des États-Unis vers l'Espagne.

Le parquet avait requis 150 ans de prison contre l'ex-colonel, accusé d'avoir « donné l'ordre direct d'assassiner les jésuites ».

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail