Accéder au contenu principal

Pologne: accord historique sur la fermeture des mines de charbon

Des mineurs sont photographiés lors de leur manifestation souterraine dans la mine Myslowice-Wesola à Myslowiece, en Pologne, le 23 septembre 2020.
Des mineurs sont photographiés lors de leur manifestation souterraine dans la mine Myslowice-Wesola à Myslowiece, en Pologne, le 23 septembre 2020. Courtesy of KKWZZ Sierpien 80/Handout via REUTERS.
Texte par : RFI Suivre
2 mn

En Pologne, la dernière mine de charbon fermera en 2049. Un accord en ce sens a été signé vendredi 25 septembre par le gouvernement polonais et les syndicats de mineurs. Cet engagement est historique pour ce pays dont la production d’électricité repose encore à 80% sur le charbon.

Publicité

Avec notre correspondant à VersovieDamien Simonart

Avec des pertes colossales en 2019, la pandémie de coronavirus cette année, sans parler de la neutralité carbone vers laquelle tend l’UE, le secteur du charbon polonais savait que la sentence finirait par tomber.  

Depuis quelques jours près de 400 gueules noires protestaient sous terre. Les syndicats voulaient repousser la fermeture des mines à 2060 mais ont fini par accepter 2049. Il faut dire que la majorité des mines en activité en Pologne n’aura même pas assez de gisements pour tenir jusque-là. 

En échange, les syndicats ont obtenu que d’ici là aucun employé des mines de charbon ne perdra son emploi et qu’une protection sociale sera mise en place. 

Cet accord est un tournant historique pour la région de Silésie, le bassin houiller polonais depuis des siècles, où de nombreuses familles travaillent au fond des mines de père en fils.  

La Pologne a désormais trois décennies pour réussir sa transition énergétique. En attendant elle va continuer de maintenir en vie ce secteur à perte.
 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.