Accéder au contenu principal

Royaume-Uni: le train de vie de la famille royale plus que jamais en question

La reine Elisabeth II, Meghan et le prince Harry, sur le balcon du palais de Buckingham à Londres, le 10 juillet 2018.
La reine Elisabeth II, Meghan et le prince Harry, sur le balcon du palais de Buckingham à Londres, le 10 juillet 2018. Tolga AKMEN / AFP
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Alors que le ministre des Finances britannique annonçait, jeudi 24 septembre, des mesures pour soutenir l’économie du pays, la famille royale a, de son côté, publié ses dépenses pour l’année passée et dit anticiper des difficultés financières en raison du coronavirus. Un trou dans les finances lié à la chute de la fréquentation des demeures royales sur les trois prochaines années et qui aura des répercussions sur les dépenses à long terme pour restaurer le palais de Buckingham.

Publicité

De notre correspondante à Londres, Muriel Delcroix

Cet exercice annuel de transparence, qui implique des montants astronomiques, est toujours un mauvais moment à passer pour la famille royale, mais il est encore plus délicat cette année en raison des ravages de la pandémie de coronavirus sur les Britanniques.

Les Windsor vont se serrer la ceinture

C’est pourquoi les Windsor ont mis l’accent sur le fait qu’ils se préparaient à se serrer la ceinture en anticipant un manque à gagner d’environ 38 millions d’euros à cause du coronavirus. Pour autant, la royauté n’a pas l’intention de piocher davantage dans le porte-monnaie du contribuable et promet d’amortir l’impact de la pandémie « grâce à ses propres efforts », a assuré le trésorier de la reine. La maison royale a ainsi déjà gelé salaires et embauches et cherche à tailler dans ses dépenses non essentielles.

90 millions d'euros de dépenses

Néanmoins, le détail du train de vie des Windsor risque de déclencher peu de compassion de la part des sujets de la reine : les dépenses de la famille s’élèvent cette fois à 90 millions d’euros, un montant qui comprend notamment la tournée en Afrique du prince Harry et sa femme Meghan pour un coût de 270 000 euros, ce qui en fait le voyage royal le plus cher de l’année. Le couple déclenchait quelques semaines plus tard une tempête sans précédent en annonçant abandonner leurs fonctions royales et quitter le pays pour vivre aux États-Unis.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.