Accéder au contenu principal

Ukraine: 26 morts dans le crash d'un avion militaire, la piste d'une panne de moteur évoquée

Les sauveteurs inspectent l'épave de l'avion militaire ukrainien Antonov An-26 après s'être écrasé à l'extérieur de la ville de Chuhuiv, Ukraine, le 25 septembre 2020.
Les sauveteurs inspectent l'épave de l'avion militaire ukrainien Antonov An-26 après s'être écrasé à l'extérieur de la ville de Chuhuiv, Ukraine, le 25 septembre 2020. REUTERS/Vyacheslav Madiyevskyy
Texte par : RFI Suivre
2 mn

26 personnes sont décédées dans le crash d’un avion de transport militaire vendredi en Ukraine. Le président ukrainien s’est rendu auprès du seul rescapé de l’accident et a décrété ce samedi comme journée de deuil national.

Publicité

« L'Ukraine a perdu 26 de ses fils », a déclaré sur Facebook le président ukrainien Volodymyr Zelensky, décrétant une journée de deuil national ce samedi. Il s’est également rendu au chevet du seul survivant du crash, qui a eu lieu vendredi, d’un avion militaire au cours d’un vol d’entrainement. 26 personnes ont péri, selon le dernier bilan des autorités.

Un second étudiant, qui avait également survécu à la catastrophe dans un état « extrêmement grave », est ensuite décédé à l'hôpital ce samedi matin, selon le ministre de la Santé.

Cet avion de transport militaire Antonov An-26 s'est écrasé à l'atterrissage vendredi soir à deux kilomètres de l'aéroport militaire de Tchougouïv, à une trentaine de kilomètres au sud-est de Kharkiv. Au total, l'avion transportait 27 personnes, sept membres d'équipage et 20 étudiants de l'université nationale de l'aviation de Kharkiv. La plupart des étudiants à bord étaient âgés de 19 à 22 ans.

Une enquête ouverte

Une enquête est en cours pour déterminer les causes de l’accident. Selon les premières informations, le commandant de l'équipage qui pilotait l'appareil a signalé une panne de l'un des moteurs sept minutes avant le crash et a demandé de pouvoir atterrir d'urgence, ont indiqué dans un communiqué les services de sécurité ukrainiens (SBU).

Le ministre de la Défense Andrï Taran a affirmé que « l'avion a en toute vraisemblance touché le sol avec son aile », selon un communiqué de son ministère. Il a également indiqué que, selon des informations préliminaires, un des capteurs du moteur gauche avait été défectueux, précisant que les résultats définitifs seraient présentés après l'analyse des boîtes noires de l'appareil.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.