Accéder au contenu principal

Espagne: manifestation à Barcelone après la destitution de Quim Torra

A Barcelone, le président indépendantiste de la Catalogne, Quim Torra, et son épouse après que la Cour suprême espagnole l'a déclaré inéligible pour 18 mois, le 28 septembre 2020.
A Barcelone, le président indépendantiste de la Catalogne, Quim Torra, et son épouse après que la Cour suprême espagnole l'a déclaré inéligible pour 18 mois, le 28 septembre 2020. REUTERS/Nacho Doce
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Lundi 28 septembre, la Cour suprême espagnole a destitué le président catalan Quim Torra en confirmant sa condamnation à un an et demi d'inéligibilité. À Barcelone, quelques centaines de manifestants se sont regroupés en fin de journée pour lui dire au revoir.

Publicité

De notre correspondante à BarceloneÉlise Gazengel

Des centaines d'indépendantistes se sont réunis ce lundi sur la place Sant Jaume de Barcelone après l'annonce de la destitution du président catalan Quim Torra pour désobéissance.

La justice espagnole reproche au leader catalan d'avoir affiché une pancarte en faveur des prisonniers catalans sur la façade du palais présidentiel, en pleine campagne électorale malgré l'interdiction. Un motif qualifié d'excuse ridicule par Joan Malaret : « Pour une pancarte, destituer un président, en plus en pleine pandémie, avec tous ces problèmes, c'est provoquer une instabilité supplémentaire dans le pays ».

Quim Torra accepte la décision

Cette pancarte, Quim Torra l'a d'ailleurs exhibée sur cette même place face aux manifestants qui lui réclamaient de désobéir. Mais dans son discours prononcé quelques minutes auparavant, Torra résigné avait fini par accepter le verdict. Ce qui a indigné María Castellvi. « Dans son discours, il a accepté une condamnation injuste et à nous, on nous demande de sortir dans la rue et de lutter. Mais Torra, aujourd'hui, il n'a pas lutté », dit-elle.

Après un dernier bain de foule, malgré la pandémie du Covid-19, Torra a définitivement quitté son poste. Désormais, son vice-président assumera l'intérim avec très peu de pouvoir dans l'attente de prochaines élections.

►À lire aussi: Quim Torra, président catalan et personnalité controversée

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.