Accéder au contenu principal

La lauréate du prix Nobel 2015 Alexievitch a quitté la Biélorussie pour se faire soigner

Le prix Nobel de littérature 2015, l'écrivaine bielorusse Svetlana Alexievitch, ici en 2013.
Le prix Nobel de littérature 2015, l'écrivaine bielorusse Svetlana Alexievitch, ici en 2013. AFP PHOTO / DANIEL ROLAND
Texte par : RFI Suivre
2 mn

À 72 ans, le prix Nobel de littérature Svetlana Alexievitch était l'une des dernières figures de l'opposition biélorusse à être encore dans le pays et en liberté. Ce lundi, une des ses amies a annoncé son départ pour l'Allemagne. Elle doit y recevoir des soins médicaux.

Publicité

Les forces de l’ordre surveillaient et harcelaient Svetlana Alexievitch depuis des semaines. Le prix Nobel obtenu en 2015 n’a donc pas pu protéger cette écrivaine âgée de 72 ans – confrontée à des menaces à cause de son engagement pour une transition démocratique.

À la fin du mois d’août, alors qu’elle est convoquée par la police et refuse de s’y rendre, Svetlana Alexievitch déclare à la presse que « les autorités essaient de nous faire peur, mais nous ne sommes coupables de rien, nous voulons juste vivre en liberté. »

Membre du Conseil de coordination formé pour promouvoir une transition pacifique, elle se trouvait en première ligne de la révolte contre l’autocrate Alexandre Loukachenko.

Parmi les sept membres de ce conseil, Svetlana Alexievitch était la seule encore en liberté et en Biélorussie – les six autres étant soit arrêtés soit contraints à l’exil, comme Svelana Tikhanovskaïa, le visage le plus connu du mouvement de contestation refugiée en Lituanie.

Pour autant, Svetlana Alexievitch a fait savoir qu’elle ne renoncera pas à son engagagement politique et qu'elle quitte son pays uniquement pour des raisons médicales. L’écrivaine compte bien revenir à Minsk dans un mois.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.