Accéder au contenu principal

Brexit: Boris Johnson presse de nouveau l'UE pour un accord commercial

Le Premier ministre britannique Boris Johnson à Londres le 12 octobre 2020.
Le Premier ministre britannique Boris Johnson à Londres le 12 octobre 2020. Toby Melville/Pool Photo via AP
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Boris Johnson doit s’entretenir ce mercredi avec la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen dans un nouvel effort pour débloquer les négociations commerciales post-Brexit. 

Publicité

Avec notre correspondante à Londres, Muriel Delcroix 

Boris Johnson a beau affirmer aux Britanniques que le Royaume-Uni « peut très bien vivre avec un "no deal" », il redouble d’ardeur ces derniers jours pour signaler aux Européens qu’un accord commercial serait malgré tout le bienvenu. Le Premier ministre avait fait du sommet des 15 et 16 octobre à Bruxelles une date butoir et veut clairement maintenir la pression sur les négociations, bien que les Européens se soient, eux, toujours fixés plutôt fin octobre pour parvenir à un accord.

Ce mardi, le négociateur de l’UE Michel Barnier a d’ailleurs fait remarquer, non sans ironie, que c’était la troisième date limite unilatérale imposée par Boris Johnson et qu’il « restait du temps » alors que les négociations demeurent difficiles. Pour Michel Barnier, malgré un ton plus « constructif » qu'auparavant, les points de blocage persistent sur la pêche, les conditions de concurrence équitable ou la gouvernance du futur accord.

Le Royaume-Uni cherche pour sa part à rentrer dans un court tunnel de négociations durant lesquelles Downing Street et les Européens laisseraient à leurs deux négociateurs la liberté de trouver des solutions pour résoudre ces problèmes.

Mais cette phase ne semble pas encore sur la table côté UE et Londres s’impatiente. Une source au sein du gouvernement britannique a accusé Bruxelles de recourir à une vieille tactique destinée à faire traîner en longueur les négociations et amener le Royaume-Uni à faire des compromis, regrettant beaucoup de temps perdu et appelant les Européens à « accélérer la cadence et faire preuve de créativité ».

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.