Accéder au contenu principal

Conflit du Haut-Karabakh: un missile frappe Gandja, la deuxième ville d'Azerbaïdjan

Les secouristes à l'oeuvre à Gandja, le 17 octobre 2020.
Les secouristes à l'oeuvre à Gandja, le 17 octobre 2020. Ismail Coskun/IHA via AP
Texte par : RFI Suivre
3 mn

Ce samedi 17 octobre, un missile a touché une zone résidentielle à Gandja, deuxième ville d'Azerbaïdjan. Selon un décompte officiel, il y douze morts. « Nous allons nous venger sur le champ de bataille », a proclamé Ilham Aliev, le président azerbaïdjanais.

Publicité

La frappe de ce samedi 17 octobre, qui a touché une zone résidentielle à Gandja, intervient quelques heures après que Stepanakert, la capitale de la région séparatiste du Nagorny Karabakh, eut été la cible de bombardements. Cette ville a été bombardée de nombreuses fois depuis la reprise des hostilités entre forces séparatistes soutenues par Erevan et soldats azerbaïdjanais, le 27 septembre. Les bombardements l'ont quasiment vidée de ses habitants.

A mains nues

A Gandja, des journalistes de l'AFP ont vu des maisons détruites par le missile qui a frappé vers 3h00 locales. Des habitants en larmes fuyaient les lieux, certains en pyjamas et pantoufles. Des dizaines de secouristes cherchaient dans la nuit des survivants, les mains nues, dans les décombres. Après quelques heures de recherches, une équipe a déposé dans une ambulance des housses mortuaires noires, dont une avec une tête et un bras.

Ultérieurement, des journalistes de l'AFP ont vu trois personnes portées sur des civières mais il n'était pas clair si elles étaient mortes ou vivantes. « Ma femme était là bas, ma femme était là bas », criait un homme conduit vers une ambulance par un infirmier. Selon des résidents, plus de 20 personnes habitaient la zone atteinte. Un habitant a dit avoir vu un enfant, deux femmes et quatre hommes retirés des décombres. « Une femme a perdu ses jambes. Quelqu'un d'autre a perdu un bras », a dit Elmir Shirinzaday, 26 ans.

« Plus de 20 maisons ont été détruites »

Hikmat Hajiyev, un conseiller du président azerbaïdjanais Ilham Aliyev, a dit dans un tweet que « selon les premières informations, plus de 20 maisons ont été détruites ». La ville de Gandja avait déjà été frappée dimanche par un missile qui avait fait dix morts.

Des journalistes de l'AFP dans la ville voisine de Mingecevir, à une heure de route au nord de Gandja, ont indiqué avoir entendu une puissante explosion qui a secoué l'immeuble dans lequel ils se trouvaient, à peu près à la même heure. Mingecevir est protégé par un système antimissiles car il abrite une digue stratégique. Il n'était pas clair si des missiles avaient été détruits en vol ou s'ils avaient touché la ville.

(avec AFP)

A lire aussi: Haut-Karabakh: malgré le cessez-le-feu, Stepanakert touchée par de nouveaux bombardements

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.