Accéder au contenu principal

Covid-19: abattage de masse après une mutation menaçante du virus chez des visons au Danemark

Éleveur de visons, à Gjeol, au Danemark.
Éleveur de visons, à Gjeol, au Danemark. Henning Bagger/Ritzau Scanpix/via REUTERS
Texte par : RFI Suivre
3 mn

Le Danemark va abattre la totalité de la quinzaine de millions de visons élevés sur son territoire à cause d'une mutation du Covid-19 déjà transmise à 12 personnes, qui menace l'efficacité d'un futur vaccin pour l'homme, a annoncé, mercredi 4 novembre, la Première ministre Mette Frederiksen. 

Publicité

« Le virus muté via les visons peut créer le risque que le futur vaccin ne fonctionne pas comme il le doit. [...] Il est nécessaire d'abattre tous les visons », soit 15 à 17 millions de bêtes, selon les autorités, a dit la Première ministre lors d'une conférence de presse.

Selon les explications des autorités danoises, cette mutation ne se traduit pas par des effets plus graves chez l'homme, mais par une moindre efficacité des anticorps humains, ce qui menace la mise au point d'un vaccin contre le Covid-19.

Le virus muté détecté sur des visons « ne réagit pas autant aux anticorps que le virus normal. Les anticorps ont toujours un effet, mais pas aussi efficace », a expliqué le responsable de l'Autorité danoise de contrôle des maladies infectieuses (SSI), Kåre Mølbak. « La poursuite de l'élevage de visons impliquerait un risque beaucoup plus élevé pour la santé publique, tant au Danemark qu'à l'étranger », a-t-il souligné.

Le Danemark est le premier exportateur mondial de peaux de visons, une activité qui a fait la fortune de plus d'un millier de fermes dans le petit royaume nordique. Après des premiers cas de Covid-19 chez les visons, Copenhague avait déjà lancé cet été une campagne d'abattage dans les élevages infectés. En France, une surveillance des élevages de visons a été mise en place depuis l’été dernier et des mesures adaptées seront prises en fonction de l’évolution de la situation.

Les douze cas de transmission à l'homme du virus muté ont été détectés dans le nord du Jutland (ouest), où sont concentrés la plupart des élevages. Selon le ministre de la Santé, Magnus Heunicke, « les recherches ont montré que les mutations pouvaient affecter les actuels candidats pour un vaccin contre le Covid-19 ». « C'est une menace pour le développement de vaccins contre le coronavirus, c'est pour cela que nous devons mener une campagne nationale », a-t-il insisté.

280 000 habitants du nord-ouest du pays vont faire l’objet de restrictions spéciales

Les autorités danoises veulent empêcher de nouveaux cas chez l'homme d'une mutation du coronavirus provenant des visons. Sept communes sont concernées par ces nouvelles mesures qui impliquent notamment la suspension des transports publics ou encore la fermeture des classes pour les enfants d’un certain âge.

Restaurants et bars fermés, tout comme une partie des écoles. Danois et étrangers sommés de ne pas se rendre dans cette région. Incitation à rester à la maison ou en tout cas de ne pas sortir du secteur pour les habitants concernés. Les mesures annoncées par les autorités danoises sont extraordinaires, comme l’a précisé la cheffe du gouvernement Mette Frederiksen. « Les yeux du monde sont rivés sur nous », selon elle.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.