Accéder au contenu principal

Covid-19: le couteux hôpital temporaire de Varsovie fait beaucoup parler

Vue de l’hôpital temporaire de Poznan (image d'illustration).
Vue de l’hôpital temporaire de Poznan (image d'illustration). Agencja Gazeta via REUTERS - PIOTR SKORNICKI

En Pologne, un message sur Facebook, publié par un journaliste spécialiste des questions de santé, a fait beaucoup de bruit. Son contenu a lancé une nouvelle polémique sur l'hôpital temporaire construit dans le Stade national de Varsovie pour lutter contre le Covid-19.

Publicité

De notre correspondante à Varsovie,

Dans ce message, le journaliste Pawel Reszka retranscrit sa discussion avec un des médecins qui travaille dans ce fameux hôpital temporaire. Le médecin a voulu témoigner car, dit-il, il a honte de participer à ce qu’il appelle un spectacle de propagande du gouvernement. Cet hôpital temporaire a été construit en grandes pompes dans le Stade national de Varsovie pour soulager le système hospitalier, en pleine pandémie de Covid-19. Il est très bien équipé, notamment en respirateurs, et 300 lits y ont été installés.

Sauf qu’en réalité, raconte le médecin, la plupart sont vides :  seulement une trentaine de lits sont occupés alors que le personnel hospitalier est, lui, nombreux. Dans une des unités par exemple, on compte 24 docteurs pour 25 patients.

Logés dans un hôtel cinq étoiles

Ce médecin qui témoigne raconte donc des heures passées sur internet, à écouter de la musique en attendant des patients. Et le soir, c’est dans un hôtel cinq étoiles qu’il est logé avec ses autres collègues. Une réalité très loin de celle qu’il imaginait quand il s’est proposé pour travailler dans cet hôpital temporaire.

Le fait qu’il y ait si peu de patients accueillis avait déjà fait polémique il y a quelques jours, les conditions d’admission dans cet hôpital temporaire sont extrêmement strictes. Il faut être positif au Covid-19, ne pas avoir d’autres pathologies qui peuvent entraîner des complications, ne pas avoir une fièvre élevée, pouvoir marcher et manger sans aide extérieure. Bref, être finalement en bonne santé, a résumé la presse polonaise ces dernières semaines.

Le gouvernement lui se défend, il souligne que c’est un hôpital temporaire qui a toujours eu vocation à accueillir des patients avec des symptômes très légers. Sauf que vu le coût de l'hôpital, des équipements, et le salaire des médecins, cela a du mal à passer.

600 décès par jour

Surtout quand on voit comment cela se passe dans les hôpitaux du pays. Des ambulances, transportant des patients Covid parfois en situation d’urgence, tournent parfois pendant plusieurs heures d'hôpital en hôpital sans trouver de place. L’une d’entre elle a dû faire 150 kilomètres avant de pouvoir déposer le patient.

Dans d’autres hôpitaux, ce sont les respirateurs qui manquent ou bien le personnel médical. Les cas de Covid-19 sévères sont nombreux en Pologne, il y a eu près de 600 décès quotidiens ces derniers jours, un record. Le taux de positivité au Covid-19 a dépassé plusieurs fois les 50%.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.