Accéder au contenu principal

Allemagne: le parti d'extrême droite AfD maintient son congrès malgré le Covid-19

Un délégué de l'AfD portant un masque au congrès du parti d'extrême droite le 28 novembre 2020.
Un délégué de l'AfD portant un masque au congrès du parti d'extrême droite le 28 novembre 2020. AP - Rolf Vennenbernd
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Le parti d'extrême droite AfD tient ce week-end un congrès contesté à Kalkar dans l'ouest de l'Allemagne. À la différence de la CDU ou des Verts, l'AfD a opté pour une rencontre non virtuelle.

Publicité

Avec notre correspondant à Berlin, Pascal Thibaut

Avec 600 délégués et quelques 200 collaborateurs et observateurs, l'Afd a rejeté l'option virtuelle pour ce congrès très important pour le parti à un an des prochaines élections. Il doit notamment y être adopté la stratégie du parti sur le dossier des retraites et les délégués seront appelés dimanche à renouveler leur direction.

Pour l'heure, ce sont les questions sanitaires qui dominent la rencontre avec de vives critiques contre la politique du gouvernement allemand, accusé de mener à la ruine restaurateurs, patrons de cafés et hôteliers.

L'AfD n'a obtenu l'autorisation de se réunir dans une ancienne centrale nucléaire transformée en centre des congrès qu'à la condition de respecter le port du masque. Un point très contesté en interne car les sympathisans de l'AfD sont nombreux à soutenir le mouvement anti-masque, très actif dans le pays. 

Au Bundestag, les députés de l'AfD se font régulièrement rappeler à l'ordre pour ne pas respecter les règles sanitaires. À Kalkar un service d'ordre payé par la direction veillera au respect des consignes sanitaires, au risque de devoir quitter les lieux.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.