Accéder au contenu principal

Vatican: Wilton Gregory devient le premier cardinal afro-américain

Wilton Gregory va devenir le premier cardinal afro-américain.
Wilton Gregory va devenir le premier cardinal afro-américain. REUTERS/Tami Chappell/File Photo
Texte par : RFI Suivre
3 mn

Ce samedi 28 novembre, il deviendra le tout premier prélat noir américain à s'agenouiller devant un pape pour devenir cardinal, avec douze autres prélats. Wilton Gregory était aussi le premier archevêque noir de Washington. Il n’a pas la langue dans sa poche.

Publicité

Avec notre correspondant à San Francisco, Eric De Salve

Depuis une dizaine de jours, il est placé en quarantaine dans une villa du Vatican. Wilton Gregory donne seulement des interviews minutées par Internet et ses repas lui sont déposés devant sa porte. Une précaution indispensable avant la cérémonie de ce samedi durant laquelle l’archevêque de Washington va s’agenouiller devant le pape pour recevoir sa toque quadrangulaire pourpre et devenir le premier cardinal afro-américain. Depuis dix-huit mois, Wilton Gregory, 72 ans, était déjà le premier archevêque noir de Washington.

Aux États-Unis, le religieux n’a pas hésité à fustiger Donald Trump quand son turbulent voisin dans la capitale américaine s'est affiché, Bible à la main, devant une église à quelques pas de la Maison Blanche, au lendemain de la dispersion brutale de manifestants antiracistes, en juin dernier. L’archevêque fustigeait ce qu’il jugeait être une tentative d’intimider les foules en instrumentalisant la religion.

Défenseur de la tolérance zéro, Wilton Gregory n’a jamais mâché ses mots non plus contre les abus sexuels du clergé.

►À lire aussi : Le pape nomme un nouvel archevêque de Washington après les scandales pédophiles

« Un individu symbole »

S’il adopte un langage direct, il s'agit d'un homme perçu comme modéré outre-Atlantique. Un archevêque homme de dialogue, dit-on, dans une Église catholique américaine extrêmement divisée entre les progressistes et les ultra-conservateurs, souvent hostiles au pape et aux positions pro-avortement du président élu Joe Biden, lui-même catholique pratiquant.

Par ce choix « très important », l'Église catholique affiche « son soutien à la communauté afro-américaine », se réjouit le prélat. « Je suis tout seul, à ce stade un individu symbole », confie ce natif de Chicago, avec un large sourire.

Il rappelle néanmoins la mémoire du père Augustus Tolton, né dans le Missouri de parents esclaves au XXe siècle, premier prêtre afro-américain, ordonné à Rome car aucun séminaire américain ne voulait de lui. Il pourrait bien être béatifié, souligne Wilton Gregory.

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.