L'Allemagne prolonge et durcit ses restrictions contre la pandémie de Covid-19

Le 5 janvier 2020, la chancelière allemande Angela Merkel a annoncé un durcissement des mesures de lutte contre la pandémie.
Le 5 janvier 2020, la chancelière allemande Angela Merkel a annoncé un durcissement des mesures de lutte contre la pandémie. via REUTERS - MICHEL KAPPELER
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Les mesures adoptées par l’Allemagne à la mi-décembre et valables jusqu'à dimanche prochain resteront d’actualité jusqu'à la fin du mois. Pour lutter plus efficacement contre des niveaux d'infection encore trop élevées, le dispositif actuel sera affermi.

Publicité

Avec notre correspondant à Berlin, Pascal Thibaut

Des niveaux d’infections encore trop élevés, les incertitudes sur les conséquences des rassemblements familiaux durant les fêtes, les inquiétudes liées à la variante du virus identifié en Grande Bretagne, la situation tendue dans les hôpitaux : autant de raisons qui ont poussé l’Allemagne à prolonger les mesures restrictives en vigueur depuis la mi-décembre. 

L’objectif affiché le mois dernier, revenir à un taux d’incidence de 50 nouvelles infections sur une semaine pour 100 000 habitants, est encore loin d’être atteint.

« L’hiver, ce sont les mois durant lesquels la pandémie est la plus rude, a souligné la chancelière Angela Merkel. Il est important que nous revenions à un niveau d’infections qui nous permette à nouveau un traçage efficace des nouveaux cas. Sinon, chaque période d’assouplissements sera suivie de nouvelles restrictions. Pour sortir de cette impasse, nous devons revenir à des niveaux d’infections plus faibles. »

Les commerces non essentiels, les restaurants, les bars, les lieux culturels, les salles de sport mais aussi les écoles resteront fermés jusqu’à la fin du mois. A ces mesures déjà en vigueur s’ajoutent des durcissements : les contacts privés devront se réduire à une seule personne d’un autre foyer contre cinq aujourd’hui.

Dans les zones où l’incidence virale est supérieure à 200 nouvelles infections pour 100 000 habitants, il sera interdit de se déplacer à plus de 15 kilomètres de son domicile. Dix millions de personnes dans la partie Est du pays mais aussi en Bavière sont concernées.

Ces décisions devraient être approuvées par la population. Dans un sondage, les deux tiers des personnes interrogées plaidaient pour une prolongation ou un durcissement des mesures déjà en vigueur.

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail