Covid-19: la Commission européenne double ses commandes du vaccin de Pfizer/BioNTech

La présidente de la Commission européenne a annoncé le doublement du nombre de commandes de vaccin de Pfizer/BioNTech ce vendredi 8 janvier 2021à Bruxelles.
La présidente de la Commission européenne a annoncé le doublement du nombre de commandes de vaccin de Pfizer/BioNTech ce vendredi 8 janvier 2021à Bruxelles. © AP/Francois Walschaerts
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Les réservations européennes de vaccins BNT162b2 de BioNTech et Pfizer vont atteindre 600 millions de doses potentielles. Devant les polémiques qui enflent au niveau national et les accusations dirigées vers l’Union européenne dans un certain nombre de pays européens, la commission européenne a en quelque sorte pris le taureau par les cornes et négocié avec l’association de laboratoires germano-américains une rallonge des contrats déjà signés.

Publicité

La Commission européenne avait déjà activé fin décembre la clause permettant à l'Union européenne de commander cent millions de doses de vaccin en plus des 200 millions déjà précommandés dans le contrat signé avec Pfizer et BioNTech. Et désormais ce sont 300 millions de doses supplémentaires qui seront à disposition des Européens.

Critiques allemandes et hongroises

Les négociations ont été rapides souligne la Commission puisque c’est une extension du contrat existant. La Commission européenne a été cette semaine largement critiquée en Hongrie et en Allemagne pour avoir initialement limité les quantités de doses pré-réservées aux différents laboratoires et sa présidente Ursula von der Leyen semble désireuse de mettre un terme aux polémiques et de tourner la page.

« Nous avons beaucoup de projets pour l’année 2021 en particulier concernant la reconstruction économique. Mais tout cela présuppose que l’on va réussir à vaincre la pandémie. Ce qui veut dire que dans un premier lieu, on doit vacciner un maximum d’Européennes et d’Européens le plus rapidement possible. »

Avec un début des livraisons prévu début mai pour cette nouvelle pré-réservation, avec un vaccin dont les défis logistiques sont déjà connus, la balle est en quelque sorte désormais dans le camp des 27 gouvernements puisqu’ils sont souverains dans leur choix d’achat de vaccins et de stratégie de vaccination.

►À écouter aussi : Aujourd'hui l'économie - Pourquoi certains pays vaccinent plus vite que d’autres contre le Covid-19

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail